Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[INTERVIEW] Egalité femmes-hommes

« Un système de carrière fait pour les hommes »

Publié le 17/01/2018 • Par Judith Chetrit • dans : Dossiers d'actualité, France, Toute l'actu RH

Catherine Marry, sociologue, directrice de recherche au CNRS. A son domicile.
Valerio Vincenzo/La Gazette
Catherine Marry, sociologue et directrice de recherche au CNRS, coauteure de l’ouvrage « Le plafond de verre et l’Etat » (Editions Armand Colin, octobre 2017), pointe les contraintes structurelles qui pèsent encore sur les femmes dans la haute fonction publique.

Ecarts de rémunération, travail à temps partiel, faible pourcentage de femmes dans les concours les plus prestigieux… Dans la haute fonction publique d’Etat, le plafond de verre est le résultat d’une « fabrique quotidienne de l’avantage masculin », selon Catherine Marry, sociologue et directrice de recherche au CNRS.

A quel niveau de carrière les inégalités de genre sont- elles les plus visibles ?

C’est dans les dernières marches, lorsqu’on arrive au niveau des cadres supérieurs dirigeants comme les chefs de service, que les carrières des femmes peuvent se retrouver bloquées. Elles ne représentent que 38 % des fonctionnaires les mieux rémunérés et les plus diplômés alors qu’elles constituent 61 % de la catégorie A. Il y a un plafond de verre moins visible de la catégorie B vers la catégorie A. En cours de carrière, alors que les femmes sont à un moment de leur vie où elles peuvent être en couple et avec des jeunes enfants, cet avancement demande une mobilité géographique tant pour le poste que pour la formation. Un certain nombre de femmes anticipent ces difficultés et ne se présentent pas aux concours alors qu’inversement, les hommes ont le soutien de leur épouse pour ce type de ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Un système de carrière fait pour les hommes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement