Aménagement

Gemapi : ce que contient la loi, point par point

| Mis à jour le 15/05/2018
Par • Club : Club Techni.Cités

Wikimedia Commons / Pere Igor

Elle a fait couler beaucoup d'encre. La nouvelle loi assouplissant la mise en œuvre de la compétence Gemapi a été publiée au JO du 31 décembre. Le club Techni.Cités vous propose une revue en détail des nouvelles mesures prévues par la loi.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

  1. Prise en compte des remontées du terrain
  2. Départements et régions partiellement compétents 
  3. Convention pour éviter les doublons
  4. Ouvrages de l’État : une question en débat
  5. Une responsabilité qui pose question
  6. Pas de responsabilité si l’entretien est effectué
  7. Un SMO peut en cacher un autre
  8. Transferts par anticipation
  9. Délégation possible jusqu’en 2020
  10. La sécabilité des missions officialisée
  11. Modifications mineures, mais importantes
  12. Clarifications réclamées depuis longtemps

Après beaucoup de débats intenses, la nouvelle loi assouplissant la mise en œuvre de la compétence Gemapi a été publiée au JO du 31 décembre. Actions prolongées pour les départements et régions, responsabilité limitée à l’entretien des ouvrages avant autorisation, possibilité pour un syndicat mixte ouvert d’adhérer à un autre syndicat mixte ouvert, plus de restriction aux délégations de compétence, sécabilité des missions confirmée, des clarifications attendues sur les missions… autant de nouvelles modalités prévues par les textes.

Il fallait faire vite car à compter du 1er janvier 2018, la compétence Gemapi (gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations) était affectée aux communes avec transfert immédiat aux EPCI. La loi n° 2017-1838 du 30 décembre 2017 relative à l’exercice des compétences des collectivités territoriales dans le domaine de la gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations a donc été publiée la veille de l’échéance… le 31 décembre 2017.

Prise en compte des remontées du terrain

Cette loi était très attendue et fortement demandée par les collectivités locales car, si certains territoires étaient bien structurés pour exercer la compétence, la plupart étaient insuffisamment préparés et ils émettaient un certain nombre de critiques sur le dispositif, compte tenu du contexte et du travail important à engager. Face à ce contexte, le gouvernement avait annoncé une initiative législative pour assouplir les conditions de création et de transfert de la compétence Gemapi.

Marc Fesneau et Richard Ferrand, présidents des groupes Mouvement Démocrate et apparentés et La République En Marche, ont souhaité concrétiser, par une proposition de loi conjointe, cette volonté du Gouvernement. Si le texte n’est pas long, il faut souligner que l’élaboration de la loi est le résultat d’un travail important fait par les parlementaires et par le gouvernement. Comme le souligne le cabinet Landot dans son blog, ceux-ci se sont appuyés, au fil des amendements, « sur les remontées de terrain pour rendre les mécanismes plus opérationnels et plus adaptés aux difficultés rencontrées sur les territoires ».

Départements et régions partiellement compétents

La nouvelle compétence est affectée uniquement aux communes et surtout aux EPCI à fiscalité propre. Une période transitoire est toutefois inscrite dans la loi Maptam : les départements et les régions, ainsi que leurs établissements et groupements sont habilités

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Déchets : les nouvelles filières REP sont à la traîne

    Pour leur 16e édition, les rencontres Amorce / Eco-organismes qui se sont tenues le 24 janvier à Paris avaient du grain à moudre. Le big-bang des filières REP (responsabilité élargie des producteurs) annoncé en 2022 a fait «pschitt» et l’année 2023 ...

  • Le chemin vers la résilience hydrique détaillé au Sénat

    Etonnante synchronicité. Alors que tous les regards étaient tournés en direction du Carrefour des gestions locales de l’eau pour l’annonce de la planification écologique dans le secteur de l’eau par Christophe Béchu et Bérengère Couillard, c’est devant ...

  • « Plan eau » : quelles sont les attentes des collectivités ?

    Rendez-vous raté pour le plan « eau » du gouvernement qu'il était censé présenté au Carrefour des gestions locales de l’eau (CGLE) ! Si les conclusions de ce premier chantier de la planification écologique n’ont pas été annoncées, on sait cependant que ...

  • La reprise des concessions funéraires

    À l'expiration de la durée de la concession funéraire, se pose la question des reprises. Dans quelles conditions juridiques et matérielles doivent-elles s'opérer ? Cette problématique concerne également les concessions délivrées à perpétuité. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Les solutions pour organiser une ZFE

de Les webinaires de la Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP