Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité Culture
  • Maisons d’opéra et festivals d’art lyrique prêts à discuter avec les élus chiffres à l’appui

Spectacle vivant

Maisons d’opéra et festivals d’art lyrique prêts à discuter avec les élus chiffres à l’appui

Publié le 09/01/2018 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

600 X 400 Opera Toulon cr Chabe01 CCBYSA4
Chabe01 Opéra de Toulon CC BY SA 4.0
Le Syndicat professionnel Les forces musicales a passé 22 structures d’art lyrique sous le microscope d’un cabinet d’études. Objectif : être en mesure d’aller discuter avec les élus locaux chiffres en main et dépouiller le secteur de quelques idées reçues persistantes que les statistiques font voler en éclats.

Non, l’opéra n’est pas un boulet budgétaire pour la puissance publique ! Les directeurs de théâtres et de festivals lyriques en étaient certes persuadés. En 2018, ils vont pouvoir le prouver chiffres à l’appui, grâce à une étude intitulée « Portrait socio- économique des opéras et festivals d’art lyrique en région », commandée par le syndicat professionnel Les Forces musicales.

Présentée fin décembre 2017, cette enquête porte sur 22 structures hors agglomération parisienne.

Le couple ville-EPCI premier contributeur financier

Fort de ces données, les responsables d’équipements et de festivals vont pouvoir approfondir le dialogue avec les élus locaux. Des discussions d’autant plus cruciales que les collectivités apportent 69% de leurs budgets. Et le couple ville-EPCI s’avère, de ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Maisons d’opéra et festivals d’art lyrique prêts à discuter avec les élus chiffres à l’appui

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement