Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé

Déserts médicaux : le maillage des pharmacies repensé

Publié le 09/01/2018 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Actu expert santé social, France

pharmacie
Volker Witt / AdobeStock
La notion de territoires fragiles fait son apparition dans une ordonnance qui fait évoluer les critères d’octroi des licences de pharmacie d’officine.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une ordonnance publiée au journal officiel du 4 janvier adapte les conditions de création, transfert, regroupement et cession des pharmacies « dans un objectif de simplification et de renforcement de l’accès aux soins de premier recours », a commenté Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé en la présentant la veille en conseil des ministres.

Prise quelques jours avant la date couperet fixée par l’article 204 de la loi  du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, cette ordonnance vise à « préserver pour l’avenir le maillage pharmaceutique ». Elle aura nécessité pas moins de cinq versions et nombre d’allers-retours entre syndicats, gouvernement, puis Conseil d’État.

Le seuil de 2500 habitants reconduit

Pour mémoire, actuellement, l’ouverture d’une nouvelle pharmacie par transfert ou création dépend seulement du nombre d’habitants recensés dans la commune  (« numerus clausus ») : une première est possible à partir de 2 500 habitants, puis les suivantes par tranche de 4 500 habitants – la deuxième à partir de 7000 habitants, la troisième de 11 500, etc. Ces conditions sont confirmées par l’ordonnance ainsi que celles concernant la création :

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déserts médicaux : le maillage des pharmacies repensé

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement