Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cantines

Enquête sur le véritable coût des menus dans les cantines scolaires

Publié le 05/01/2018 • Par Marie-Pierre Bourgeois • dans : France

plats inox cantine
Jérôme Dorkel / Strasbourg Eurométropole
Combien coûtent vraiment les cantines scolaires ? Alors que la gratuité des repas revient régulièrement sur la table, le quotidien Sud Ouest s’est penché sur les tarifs des cantines dans les écoles primaires de Nouvelle-Aquitaine. Principal enseignement : les tarifs sont très différenciés suivant la taille de la commune.

Nos confrères de Sud ouest ont publié le 14 décembre dernier une grande étude, effectuée en mobilisant ses rédactions locales par crowdsourcing auprès des collectivités, pour lever le voile sur un sujet bien connu des parents d’élèves et des élus locaux : le prix des repas dans les cantines des écoles primaires.
L’objectif ? Déterminer le tarif moyen des repas à la cantine payés par les familles, connaître les communes avec les prix les plus bas et les plus élevés et déterminer si les tarifs fixés variaient selon les revenus des parents.

Premier enseignement à retenir dans cette étude qui analyse les réponses de 168 communes dans tous les départements de la région, soit un peu moins de la moitié de la population de Nouvelle-Aquitaine : les politiques tarifaires pratiquées dépendent directement de la taille du territoire.

Petites villes et tarif unique

Les « petites » communes privilégient ainsi de façon écrasante le tarif unique, c’est-à-dire que le prix est le même pour toutes les familles, et ce sans considération de leurs revenus. 94% des communes interrogées de moins de 1 500 habitants pratiquent ainsi un seul et même prix de menu. Dans ces communes, le prix moyen et donc unique d’un repas est de 2,59 euros mais monte jusqu’à 3,55 euros à Arcangues (Pyrénées-Atlantiques).

A l’inverse, les tarifs calculés sur le revenu des parents se concentrent sur les communes de plus de 5 000 habitants. Dans ces dernières, 51% proposent des tarifs différenciés suivant le quotient familial avec en moyenne 7 prix différents par commune.
Si le tarif minimum moyen est de 1,2 euros, le tarif maximum peut monter jusqu’à 5,88 euros pour les familles les plus favorisées de Bègles (Gironde).

De grosses communes qui pratiquent les prix les plus bas

L’enquête de Sud Ouest montre également que, parmi les communes qui pratiquent des prix différenciés suivant les revenus des familles, ce sont les plus grandes villes qui pratiquent les prix minimums les plus bas. Par exemple à La Rochelle (Charente-maritime – 0,10 euros), Pau (Pyrénées-Atlantiques – 0,29 euros), Libourne (Gironde – 0,42 euros) et Bordeaux ( Gironde – 0,45 euros).

Capture 2

Alors que le débat sur la gratuité des cantines scolaires faisait partie des propositions de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle, seules trois communes sur les 200 interrogées offrent la gratuité aux familles les plus modestes.

Jusqu’à 551 euros d’économie pour les plus faibles revenus

Plus largement, plus la population de la ville est importante, plus l’écart de tarif s’accroît entre familles modestes et familles privilégiées. Il atteint ainsi 91% dans les communes de plus de 50 000 habitants, soit 550 euros en moins par an pour les parents à faibles revenus.

Autre observation de l’étude à retenir : le coût des repas est plus élevé pour les élèves qui sont scolarisés dans une ville autre que celle de leur lieu de vie. Le tarif moyen pour ces enfants est de 4,32 euros. Dans une commune sur 4, le tarif hors-commune correspond au tarif maximum remarquent nos confrères du quotidien régional.

L’interco et les communes continuent de cuisiner

L’enquête souligne également que les communes et les intercommunalités continent de garder la main sur la préparation des repas. Si les repas peuvent être préparés par la cuisine centrale d’un EPHAD ou d’un lycée, ils restent le plus souvent préparés par les personnels municipaux dans 75 communes et par l’interco dans 38 communes soit 67% de l’échantillon.

Enfin, les journalistes de Sud Ouest se sont penchés sur le tarif moyen d’une année passée à la cantine pour un enfant qui y mange tous les jours de la semaine.

Les repas d’une année scolaire peuvent coûter jusqu’à 612 euros aux familles

Le tarif moyen de 144 repas annuel est de 373 euros au minimum dans les communes qui pratiquent le tarif unique. Le prix moyen peut aller de 172 euros à 548 euros dans les communes à tarif variable. Les différences sont encore plus fortes quand les prix sont mis en perspective avec la taille des communes.

Capture 1 cantines

Si le tarif moyen maximum pratiqué dans les communes de moins de 1 500 habitants est de 379 euros, il peut monter jusqu’à 612 euros dans les villes de plus de 50 000 citoyens.

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Enquête sur le véritable coût des menus dans les cantines scolaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement