logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/542475/les-maisons-dans-le-jardin-economisent-un-lotissement/

URBANISME
Les « maisons dans le jardin » économisent un lotissement
Frédéric Ville | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 12/01/2018

Engagée dans la démarche « Build in my Backyard », qui soutient la densification de parcelles existantes, Treize-Septiers limite son étalement urbain.

« A l’initiative de leurs propriétaires, six à sept maisons ont été construites sur des terrains issus de divisions parcellaires. A ce rythme, en dix ans, nous aurons ainsi économisé un lotissement de vingt maisons ! » se félicite Isabelle Rivière, la maire de Treize-Septiers, qui expérimente la démarche Bimby (pour « Build in my Backyard », « Construire dans mon jardin ») depuis 2014.

Une volonté de changer d’approche sur l’urbanisme en limitant son extension qui remonte à 2008, quand la commune répond à un appel à projets du département de la Vendée sur les écoquartiers. « Pour un nouveau quartier d’habitations, nous avons rompu avec l’urbanisme traditionnel, reposant sur des grandes parcelles, relate-t-elle. Nous avons opté pour des parcelles de 300 à 700 mètres carrés maximum, ce qui, en 2008, n’allait pas de soi. »
En 2014, le conseil général, en partenariat avec l’agence d’urbanisme ...

POUR ALLER PLUS LOIN