Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre les violences faites aux femmes

Harcèlement sexuel dans les transports : plus de 260 000 victimes en deux ans

Publié le 21/12/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, France, Veille documentaire prévention-sécurité

harcelement sexiste transports
Osez le féminisme
Au moins 267 000 personnes, majoritairement des femmes, ont été victimes d'atteintes sexuelles dans les transports en commun au cours des deux dernières années, révèle l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, mercredi 20 décembre. Les jeunes femmes vivant en région parisienne sont les premières victimes.

Le phénomène est difficilement quantifiable et l’ONDRP indique  présenter une « estimation basse », mais les chiffres sont inquiétants :  près de 160 000 personnes ont subi des gestes déplacés (notamment des baisers forcés ou des caresses) et plus de 110 000 ont subi des exhibitions dans les transports en commun entre 2014 et 2015. Plus de 16 000 ont subi d’autres actes tels que des attouchements sexuels, ou des rapports sexuels ou tentatives de rapports sexuels non désirés.

C’est ce que révèle l’ONDRP dans une étude publiée mercredi 20 décembre consacrée aux atteintes sexuelles dans les transports en commun. Dans 85% des cas, les victimes sont des femmes, souvent âgées de moins de 30 ans. Plus d’une femmes victimes sur deux est Francilienne et un peu moins de la moitié ont été victimes à plusieurs reprises.

Déficit de connaissances

L’ONDRP détaille également les modes opératoires relevés dans les plaintes pour atteintes sexuelles et décrit « dans quelle mesure des atteintes telles que des mains aux fesses, des exhibitions, ou des pelotages peuvent être combinées entre elles ou encore accompagnées de violences physiques et/ou verbales ».

Il regrette un « déficit de connaissance des caractéristiques des actes » qui peut conduire à « banaliser un phénomène pourtant traumatisant pour les victimes. » Un manque d’informations qui sera peut-être comblé par la création d’un « délit d’outrage sexiste passible d’une amende » annoncé par Emmanuel Macron le 15 octobre dernier.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Harcèlement sexuel dans les transports : plus de 260 000 victimes en deux ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement