logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/541457/deux-intercos-contraintes-de-payer-124me-avant-le-31-decembre/

EMPRUNTS TOXIQUES
Deux intercos contraintes de payer 12,4M€ avant le 31 décembre
Pascale Tessier | A la Une finances | Actu experts finances | France | Publié le 22/12/2017

Un emprunt toxique qui coûte très très cher ! Pour éviter la dissolution d’un syndicat d’ordures ménagères et la mise sous tutelle de quatre villes, deux intercommunalités des Yvelines doivent régler, d’ici le 31 décembre, les 12,4 millions d’euros. Et si le second procès est perdu, il faudra trouver 44 autres millions d’euros, dès 2018.

Tout devait être comme dans le meilleur des mondes : unies jusque dans les années 80 pour traiter leurs ordures ménagères, quinze communes des arrondissements de Saint-Germain en Laye et Mantes-la-Jolie (Yvelines) se tournèrent vers l’incinération, quand les onze autres préférèrent la déchetterie, à grands renforts d’arguments environnementaux de part et d’autre. La scission était consommée mais sans rancœur.

Emprunts en apparence classiques

Regroupées au sein du Syndicat intercommunal de destruction des résidus urbains (Sidru) les quinze premières ambitionnèrent de se doter d’une usine flambant neuve -baptisée Azalys-, grâce à un emprunt classique et un crédit-bail qui semblaient d’autant plus intéressants que nul ne prévoyait, en 1998, qu’ils deviendraient toxiques dès lors que les cours ...