Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Conseil supérieur de la fonction publique territoriale

Quand le report de PPCR sème la zizanie dans l’organisation des élections professionnelles

Publié le 20/12/2017 • Par Claire Boulland • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

elections-professionnelles-dans-la-fonction-publique-taux-de-participation-en-leger-recul
Nemo/Pixabay CC
"Un bidouillage juridique incompréhensible." Les syndicats qualifient ainsi le projet de décret visant à faire participer aux élections professionnelles de décembre 2018 les assistants socio-éducatifs (ASE) et les éducateurs de jeunes enfants (AJE) comme s'ils relevaient de la catégorie A. Et ce, alors qu'ils seront toujours en catégorie B compte tenu du report d'un an de l'accord "Parcours professionnels, carrières et rémunérations" (PPCR).

Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) s’est vu présenter par le gouvernement, ce mercredi 20 décembre en séance plénière, un projet de décret permettant aux assistants socio-éducatifs (ASE) et aux éducateurs de jeunes enfants (EJE) de catégorie B de participer aux élections professionnelles du 6 décembre 2018…. comme s’ils relevaient de la catégorie A !

Un « bidouillage juridique incompréhensible » pour les syndicats. Ces derniers ainsi que les employeurs de la territoriale ont voté unanimement contre ce texte (à l’exception de FO qui s’est abstenu).

Explications : « Le report de PPCR a, de facto, repoussé le passage en catégorie A de ces agents du 1er février 2018 au 1er février 2019, mais on leur demande de faire comme si de rien n’était ! », s’agace Véronique Sauvage (Interco-CFDT).
Pour Bruno Collignon (FA-FP), « proposer un tel texte n’est pas aller dans le sens de la simplification administrative, ni dans le sens de l’intérêt des agents ».

Risques de contentieux

Révoltés, Interco-CFDT, Unsa territoriaux et la FA-FP ont déposé un vœu afin que ces agents soient intégrés en catégorie A au plus tard le 1er décembre 2018 dans le but de « garantir la sécurité juridique des élections professionnelles aux commissions administratives paritaires qui se dérouleront en décembre 2018 ».

L’Unsa rapporte que malgré ce vœu « le gouvernement, empêtré dans son obstination, [a maintenu sa position] au risque de créer des annulations par les tribunaux administratifs des décisions prises à la suite des avis rendus par des commissions administratives paritaires nouvellement élues et irrégulièrement composées ». « On ne comprend pas du tout ce qui motive l’État. Il y a un vrai déni du dialogue social, c’est inquiétant », ajoute Véronique Sauvage.

En lien avec le premier texte présenté par le gouvernement au Conseil sup’, le second projet de décret modifiant la répartition entre les groupes hiérarchiques de chacune des catégories pour tenir compte des réformes statutaires intervenues depuis les dernières élections de 2014 a reçu un avis défavorable à la majorité des membres du CSFPT.

La prochaine séance plénière du Conseil sup’ aura lieu le 14 février 2018.

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez !

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quand le report de PPCR sème la zizanie dans l’organisation des élections professionnelles

Votre e-mail ne sera pas publié

ssrw38

21/12/2017 08h26

A quoi servent tous ces hauts fonctionnaires censés aider les dirigeants à prendre les bonnes décisions ?
Au fait combien sont ils payés ? J’imagine qu’ils ne sont pas recrutés en catégorie C.
A d’autres niveaux avec de tels travaux rendus on se prend des sanctions…
Et l’on voudrait parler de moralisation de la vie politique, rapprocher les électeurs des politiques, redonner confiance… et bien on est mal barré !
Et les dirigeants sont ils si débordés qu’ils ne prennent pas le temps de relire ces projets par eux mêmes ?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement