Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Renouvellement urbain : enfin du concret ?

Anru : un règlement inadapté aux villes petites et moyennes

Publié le 19/12/2017 • Par Sophie Le Renard • dans : Dossiers d'actualité, France

ingenieur_construction
Pixabay / cc by Joffi
Le règlement de l'Anru pose des règles applicables à tous, sans tenir compte des spécificités des territoires confrontés à la vacance de logements, regrettent les acteurs locaux.

Cet article fait partie du dossier

Renouvellement urbain : enfin du concret ?

Les quartiers du Nouveau Programme national de renouvellement urbain (NPNRU) ont été choisis selon les nouveaux critères de la géographie prioritaire de la politique de la ville, c’est-à-dire exclusivement basés sur la pauvreté de la population.

Apparaissent donc, parmi les bénéficiaires des territoires un peu atypiques par rapport au premier programme, comme des centres-villes anciens dégradés, notamment à Vierzon. D’autres villes petites ou moyennes figuraient dans le premier programme. Pour elles, qui souffrent souvent d’une vacance importante dans les parcs social et privé de logements – à laquelle a parfois contribué le PNRU -, l’enjeu est surtout de ramener de la tension sur le marché immobilier.

Reconstruire hors site

Une bonne chose pour les villes concernées : le NPNRU n’oblige plus à reconstruire en « 1 pour 1 ». En revanche, il exclut la reconstitution des logements démolis sur site. « Cette règle n’est pas adaptée dans nos territoires où il existe une absence d’initiative privée pour le logement », juge Christophe Bouscaud, directeur général d’Orne Habitat, qui a par ailleurs participé à un groupe de travail de la Fédération des offices publics de l’habitat sur l’adaptation des règles du NPNRU aux territoires détendus.

« Croire que l’on va pouvoir faire venir dans nos quartiers en renouvellement urbain

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Anru : un règlement inadapté aux villes petites et moyennes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement