Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fracture numérique

Comment lutter contre les difficultés des personnes âgées du fait de la numérisation des démarches administratives ?

Publié le 18/12/2017 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles

Réponse du ministère de l’Intérieur : Le déploiement des télé-procédures dans le cadre du plan préfecture nouvelle génération (PPNG) a introduit un véritable changement dans le mode de délivrance des titres (carte d’identité, passeport, permis de conduire, certificat d’immatriculation), qui a conduit le ministère de l’intérieur à repenser la relation à l’usager. La modernisation des processus doit bénéficier à chaque usager et offrir un service efficace, simple et accessible quelle que soit la catégorie d’usagers concernée. Afin que les usagers les plus fragiles et les plus éloignés du numérique puissent bénéficier de la même qualité de services, des dispositifs sont d’ores et déjà opérationnels pour les aider dans leurs démarches.

Depuis le printemps 2017, des points numériques dans les préfectures et sous-préfectures ont été mis en place. L’objectif des points numériques en préfectures et sous-préfectures (environ 300 actuellement) est de répondre au besoin des populations touchées par la fracture numérique (raisons technologiques, géographiques ou culturelles) que peuvent être les personnes âgées. Ce dispositif vise à offrir un accès simple aux télé-procédures (un ordinateur, une imprimante et un scanner), et est animé par un médiateur numérique (service civique) dont la mission est d’assister en tant que de besoin l’usager. La personne qui se présente à un point numérique sera systématiquement prise en charge et accompagnée tout au long de sa démarche sur Internet.

Les préfectures ont initié localement des échanges avec les maisons de service au public (MSAP) présentes sur l’ensemble du territoire pour les inciter à proposer les nouvelles télé-procédures du ministère de l’intérieur à l’usager. Un serveur vocal interactif a été mis en service le 16 octobre 2017 pour répondre aux questions des usagers sur chaque titre (carte nationale d’identité / passeports / permis de conduire / certificat d’immatriculation). L’usager peut à tout moment composer le 3400 pour obtenir des informations.

Domaines juridiques

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment lutter contre les difficultés des personnes âgées du fait de la numérisation des démarches administratives ?

Votre e-mail ne sera pas publié

ssrw38

19/12/2017 09h33

En résumé une personne âgée ne maîtrisant pas l’informatique ni internet et non équipé d’un ordinateur et/ou d’un débit internet correct va devoir se rendre à la préfecture ou la sous préfecture …. si elle habite un petit village rural elle passera sa journée dans les transports en commun s’ils existent.
Mais ouf ! et re ouf ! elle sera systématiquement prise en charge et accompagnée si elle se présente à un point numérique (nom moderne du bon vieux guichet humain ???). Je me permet d’ajouter à condition que le personnel y soit disponible et compétent lui aussi avec ces nouvelles technologies !
Enfin, cerise sur le gâteau (ou cadeau de noël) la personne peut appeler le 3400 mais ne rêvons pas lorsque je parle de cadeau, il semblerait que ce numéro soit surtaxé !!! et un simple serveur vocal… on a déjà vu mieux comme relation humaine, non ?
Enfin, laissons les personnes âgées juger par elles mêmes ! De plus elles votent également, alors qui sait…

Jean-Jacques

19/12/2017 10h14

Des points numériques dans les préfectures et sous-préfectures, quel joli rappel du temps où les départements avaient été définis pour que la préfecture puisse être atteinte en une journée de cheval. Et on y va comment lorsqu’on est handicapé et/ou âgé ou très âgé : en transports en commun ? En voiture individuelle ? (électrique de préférence)
Et pour les personnes ne pouvant pas se déplacer, un serveur vocal pour résoudre la fracture numérique : le retour du 22 à Asnières, en espérant que ce ne soit pas ce que l’on vit parfois lorsqu’on cherche à joindre un SAV, notamment de FAI. C’est merveilleux !
Décidément, on vit une époque formidable où l’humain est au cœur des préoccupations.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement