logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/540387/lorsque-des-elus-se-rebellent-contre-la-grande-distribution/

Lorsque des élus se rebellent contre la grande distribution
Hugo Soutra | France | Publié le 13/12/2017

Le gouvernement ne devrait pas tarder à dévoiler son plan pour la revitalisation des villes moyennes, potentiellement le 14 décembre lors de la Conférence nationale des territoires. Alors que les critiques se multiplient contre la "France moche", quelques élus locaux entendent tant bien que mal, à leur échelle, mieux réguler l’urbanisme commercial périphérique. Objectif : éviter que l'offre commerciale croisse plus vite que la demande et ne mette en péril les commerces de centre-ville.

Achats dans un supermarchéVoilà un secteur qui, bien qu’alertant régulièrement sur ses marges de plus en plus réduites, ne semble pas connaître la crise. La France – l’un des pays d’Europe comptant déjà le plus d’hypermarchés par habitant – devrait totaliser 896 zones commerciales à l’horizon 2021, dont 72 flambant neuves et plus d’une centaine rénovées au cours des cinq dernières années (voir chiffres-clés). Au grand dam de certains élus qui associent développement anarchique de la grande distribution et crise urbaine – dévitalisation des centres-villes, vacance commerciale et/ou résidentielle, etc.

« La profession a, certes, pu construire trop de magasins par endroits, dans le passé, qui plus est peu esthétiques. Mais nos parcs actuels, qui se concentrent là où la croissance démographique est forte, sont aujourd’hui assimilables à de véritables signatures architecturales », tente de rassurer […]

Lire la suite de l’article (gratuit) sur le site du Courrier des Maires [1]

Découvrez le sommaire du dossier « A la reconquête des centres-villes » du Courrier des Maires  [2]

POUR ALLER PLUS LOIN