logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/540356/je-suis-inclus-donc-je-suis/

[OPINION] LUTTE CONTRE L'EXCLUSION
« Je suis inclus, donc je suis »
Auteur associé | France | Opinions | Publié le 13/12/2017

76% des Français jugent la société française de plus en plus inégalitaire. Un sentiment qui se cristallise en particulier dans les domaines de l’emploi, du logement et de l’éducation.

solidarite-ESS-UNE

L’importante recomposition politique qu’a connue notre exécutif et la chambre des députés en dit long sur le désir de changement des Français : plus de proximité, plus de transparence, du changement et des actions concrètes. En somme, plus de démocratie et de vivre ensemble, dans un pays qui vit désormais sous la menace permanente des extrémismes.

Méconnu du plus grand nombre ou parfois galvaudé, le terme d’inclusion a ressurgi en juillet dernier lorsque le Président de la République a appelé à « une vraie politique de l’inclusion de tous » devant le Congrès réuni à Versailles, afin de fixer les priorités du quinquennat à venir.

Agissant en faveur d’une société inclusive, les 45 000 professionnels et bénévoles de la Fédération Générale des PEP ont accueilli ces promesses avec beaucoup d’espoir, mais aussi des attentes fortes. L’agenda politique saura-t-il efficacement répondre aux exigences de proximité, d’engagement et de moyens nécessaires pour bâtir une société inclusive? Nous le souhaitons.

Inclusion et Solidarité sont au cœur des combats de la Fédération Générale des PEP depuis 100 ans. D’abord auprès des enfants, aujourd’hui élargi à tous les âges, et à tous les types de discriminations, l’accompagnement des associations PEP dans les territoires permet chaque année à 1,3 millions de personnes en France de pouvoir jouir de leurs droits fondamentaux : l’éducation, la santé, le travail, le logement…

L’inclusion est dans notre ADN. Les premières mesures portées par un exécutif qui s’en réclame ont soulevé à la fois des espérances et des inquiétudes au sein de notre réseau et du monde associatif.

Des coopérations nécessaires à l’inclusion

A quelques jours des Etats généraux du handicap qui se tiennent à l’Assemblée nationale, il serait utile de rappeler les dernières décisions prises en la matière. En effet, la réduction du nombre de contrats aidés, la suppression de la prime d’activité pour les invalides et les victimes du travail ou encore la hausse de la CSG, ne seront pas sans conséquences pour nos concitoyens les plus en difficultés.

Que faire des enfants en situation de handicap qui, le jour de la rentrée des classes, n’ont pu trouver d’auxiliaires de vie scolaires pour les accompagner ? Pourquoi ne pas appliquer la loi de 2005 en inscrivant les enfants en situation de handicap systématiquement dans l’école de leur domicile.

Il faudrait naturellement apporter les moyens professionnels du secteur médico social, en créant les synergies de compétences propices au développement de collaborations  avec les équipes enseignantes. Créons les coopérations nécessaires à l’inclusion à l’échelle locale, décloisonnons pour inclure.

Les PEP sont persuadés que ces partenariats créeraient également de nouvelles dynamiques éducatives permettant de croiser les regards au bénéfice de tous les enfants, en situation de handicap ou non.  Il en va de la réussite de tous dans un système éducatif dont les valeurs républicaines d’égalité, de solidarité et de restent trop souvent baffouées.

Seule une politique ambitieuse, interministérielle et territorialisée, menée en collaboration avec les acteurs associatifs le plus en amont possible, sera à même de répondre aux enjeux de l’inclusion dans tous les secteurs,  de l’éducation à l’accès aux soins. La co-production, l’expérimentation, le partage, sont au cœur de notre fonctionnement, et le succès des Rencontres annuelles PEP, qui cette année se tiennent les 14 et 15 décembre 2017, sont une belle leçon en ce sens.

Les associations sont des acteurs majeurs de la vie sociale de notre pays et les Français ne s’y trompent pas. Et le Baromètre PEP/Kantar des inégalités dresse en ce sens un constat sans appel. Les Français veulent une société solidaire et plus inclusive. Ecoutons-les !

CHIFFRES CLES

14 et 15 décembre 2017

Les rencontres PEP : Agissons pour une société solidaire et inclusive

Programme et inscription


POUR ALLER PLUS LOIN