logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/540337/concours-de-la-fonction-publique-lepreuve-du-resume-en-trois-etapes/

CONCOURS
Concours de la fonction publique : l’épreuve du résumé en trois étapes
Jean-François Paris | A la une emploi | Actu Emploi | Conseils méthodologiques | France | Publié le 15/12/2017 | Mis à jour le 10/09/2018

Lorsque vous passerez un concours de la fonction publique, vous aborderez l’épreuve du résumé. Ne vous trompez pas sur ce qui vous est demandé : voici les conseils pour vous préparer.

Ecrire-formulaire-UNE

Le résumé est la contraction d’un texte selon un nombre de mots imposés. Outre le respect de la longueur autorisée, l’enjeu de l’épreuve est la gestion du temps.

Résumer n’est ni analyser, ni commenter le texte. Votre point de vue ne doit jamais apparaître.

Le résumé suit le fil du texte ; en donne, dans le même ordre, une version condensée et fidèle, sans changer le système d’énonciation. C’est une reformulation sans prendre de distance. On n’utilisera pas de formule « l’auteur dit…. ». Vous utilisez votre propre langage, mais en utilisant les mots clés du texte.

Première étape : la lecture du texte

1 – L’approche globale : prendre connaissance très rapidement du texte et lire en diagonale pour une vue d’ensemble et dégager :

2 – La lecture analytique permet de comprendre le texte, d’en acquérir les éléments importants, de séparer les détails des illustrations qui vous serviront peut-être plus tard. Aidez-vous d’un surligneur, prenez des notes en reformulant sommairement les idées principales avec votre vocabulaire. Cette étape constitue un préalable efficace à la rédaction.

Identifier le plan du texte : chronologique ; par addition d’idées suivies de développements et/ou d’exemples ; par opposition-comparaison ; par raisonnement ; sous la forme thèse / anti-thèse ; etc.

Deuxième étape : réduire et reformuler

Lors d’une troisième lecture, vous rédigez les idées principales en reprenant le champ sémantique, l’objectif de l’auteur, le plan du texte et le système d’énonciation. Le danger est de condenser chaque idée importante dans une phrase pour ensuite les juxtaposer.

La reprise du plan simplifie le travail de résumé, mais les paragraphes de votre devoir ne seront pas forcément proportionnels à ceux du texte.

Un premier jet au brouillon est conseillé, à partir des notes, pour reprendre les articulations et le système d’énonciation du texte. Eliminez les exemples, les explications, les éléments secondaires, etc.

Attention, selon la complexité du texte, vous devrez parfois utiliser une illustration pour rendre votre résumé plus facilement compréhensible. Vous ne vous préoccupez pas encore du nombre de mots impartis. Comptez les mots de ce brouillon.

Troisième étape, rédiger et relire

Dans un second brouillon, attachez-vous à « faire rentrer » le premier jet dans le nombre de mots autorisés. A ce stade, il est trop tard pour modifier l’ordre des idées, la structure des paragraphes et même des phrases.

Enfin, pour la rédaction au propre, soignez les derniers détails de vocabulaire, de syntaxe, d’orthographe et surtout l’écriture.

Le décompte des mots

Le nombre de mots est indiqué dans le sujet ainsi qu’une éventuelle tolérance (+ ou – 5 à 10 % le plus souvent). Attention, tout dépassement est lourdement sanctionné.

Consultez aussi

Quels salaires pour les fonctionnaires ?

REFERENCES


CHIFFRES CLES

Jusqu'au 24 septembre 2018

Inscrivez-vous pour la Semaine du concours Attaché de la Gazette des communes, qui se déroule du 24 septembre au 1er octobre, avec Carrières publiques.