Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Bibliothèques

Lectures d’oeuvres en public : bibliothécaires et éditeurs campent sur leurs positions

Publié le 14/12/2017 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

cr Bibliothèque de Nancy CC BY SA 2.0 35319615684_5b6c090fd9_z
©Bibliothèque de Nancy CC BY SA 2.0
La Société civile des éditeurs de langue française demande aux bibliothèques de s’acquitter d’un droit de représentation pour les lectures d’œuvres à haute voix. Ce que refuse l’Association des bibliothécaires. La dernière séance de négocation du 1er décembre 2017 s'est achevée sur un constat de divergences profondes.

« Incompréhension. » C’est ainsi que l’Association des bibliothécaires de France (ABF) qualifie l’état d’esprit des professionnels à l’issue d’un an de négociation avec la Société civile des éditeurs de langue française (SCELF), société de perception et de répartition des droits d’auteur sur les représentations.

Leur dernière rencontre, qui a eu lieu le 1er décembre 2017, au ministère de la Culture et en présence du Syndicat national de l’édition, des représentants des auteurs (Société des gens de lettres) et de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, n’a pas permis de déboucher sur un accord.

  • Droit d’auteur sur les lectures en public : les négociations ont commencé

L’ABF campe sur ses positions : pas question de faire payer aux bibliothèques le moindre euro pour des lectures à ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lectures d’oeuvres en public : bibliothécaires et éditeurs campent sur leurs positions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement