Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

« La PSQ doit permettre une meilleure coordination entre tous les acteurs de la sécurité »

Publié le 12/12/2017 • Par Françoise Sigot • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

JYS photo1
Mairie de Lyon
Adjoint au maire de Lyon en charge de la sécurité et proche du ministre de l'Intérieur, Jean-Yves Sécheresse a participé à la concertation organisée en amont de la mise en place de la police de sécurité du quotidien. Il plaide pour la création d’unités adaptées aux besoins des territoires et pour des partenariats coordonnés par la police nationale et élargis à l’ensemble des acteurs de la sécurité, y compris les forces de sécurité privées.

« Les polices municipales ont une place évidente » au sein de la police de sécurité du quotidien, estime l’adjoint au maire de Lyon chargé de la sécurité, de la salubrité et la tranquillité publique, Jean-Yves Sécheresse, dans un entretien au Club Prévention Sécurité de la Gazette.

Participant à la concertation sur ce dispositif qui doit voir le jour en janvier 2018, cet élu proche du ministre de l’Intérieur, l’ex-maire de Lyon, Gérard Collomb, précise cependant que les polices municipales « ne peuvent agir seules ». Il affirme que l’élément décisif doit  être « la coordination entre les acteurs de cette nouvelle police et cette mission doit être assurée par la police nationale ».

Le projet de « police de sécurité du quotidien » fait actuellement l’objet d’une concertation et verra le jour en 2018.  Qu’en attendez-vous concrètement ?

Cette police de sécurité du quotidien telle qu’elle est décrite aujourd’hui peut avoir un intérêt pour les élus et surtout pour la population si elle permet une meilleure coordination entre tous les acteurs de la sécurité. A Lyon, nous avons su développer depuis longtemps ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La PSQ doit permettre une meilleure coordination entre tous les acteurs de la sécurité »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement