logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/538818/sapeurs-pompiers-gerard-collomb-nomme-une-mission-pour-relancer-le-volontariat/

SÉCURITÉ CIVILE
Sapeurs-pompiers : Gérard Collomb nomme une mission pour relancer le volontariat
Hervé Jouanneau | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 04/12/2017

A l’occasion d’un déplacement à Méru (Oise), le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a nommé quatre figures du monde de la sécurité civile pour réfléchir à un nouveau plan de relance du volontariat. L'ambition n'est pas nouvelle mais le ministre veut apporter sa pierre à l'édifice en attirant les femmes et les jeunes des zones péri-urbaines et des quartiers populaires.

La sainte-patronne des sapeurs-pompiers portera-t-elle chance au groupe de travail que le ministre de l’Intérieur vient de mettre en place pour sauver le volontariat ?

A l’occasion d’un déplacement au centre de secours de Méru (Oise), le 4 décembre, jour-même de la Sainte-Barbe, Gérard Collomb a levé le voile sur la composition et les axes de travail de cette mission de réflexion qu’il avait annoncée en octobre lors du Congrès national des sapeurs-pompiers de France, à Ajaccio.

  • A Ajaccio, Gérard Collomb s’engage à soutenir les sapeurs-pompiers

L’ambition n’est pas nouvelle (lire l’encadré) mais le ministre veut apporter sa propre pierre à l’édifice. Répondant à la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, qui évoquait « la fin d’un cycle », le ministre s’était fait en Corse l’apôtre d’une « nouvelle ambition » pour « inventer le volontariat du XXIème siècle ».

Pour relever ce défi, une mission de réflexion sur le volontariat sera donc chargée de faire des propositions et d’apporter des réponses aux « zones de fragilité » pointées par le ministre. « On observe par exemple que nous éprouvons des difficultés à recruter des sapeurs-pompiers volontaires dans les milieux urbains, et notamment dans ces quartiers populaires où il nous faut capter ce qu’il y a de meilleur,  a-t-il souligné. Les statistiques nous indiquent aussi que le corps des sapeurs-pompiers compte encore trop peu de femmes – seulement 16% au niveau national, 11%, ici à Méru. Nous savons par ailleurs qu’un tiers des sapeurs-pompiers volontaires choisissent, au bout de cinq ans, de ne pas renouveler leur engagement ».

La réflexion sera conduite par quatre personnalités du ...

REFERENCES


CHIFFRES CLES

247 000 sapeurs-pompiers en France, dont :

  • 41 000 professionnels (17%),
  • 12 000 militaires (5%)
  • 194 000 volontaires (78%)

Un tiers des volontaires comptent moins de 5 ans d'engagement.


POUR ALLER PLUS LOIN