Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Infrastructures de transport

Eiffage retenu pour le PPP de la LGV Le Mans-Rennes

Publié le 19/01/2011 • Par avec l'AFP Virginie Fauvel • dans : Régions

Le groupe de BTP Eiffage a été désigné par Réseau ferré de France (RFF) comme "attributaire pressenti" pour construire et entretenir la future ligne de train à grande vitesse Le Mans-Rennes, qui doit permettre de gagner 37 minutes fin 2016.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Eiffage, qui construira et entretiendra la ligne nouvelle pendant 25 ans, devra mener à bien le projet, estimé à 3,4 milliards d’euros, grâce à des apports de RFF et des collectivités locales, et devra avancer l’apport de l’Etat, qui lui sera remboursé progressivement en phase d’exploitation.

Eiffage était opposé pour ce « contrat de partenariat » aux autres majors du BTP français :

  • Vinci (qui a déjà obtenu la concession d’une autre ligne nouvelle, entre Tours et Bordeaux), 
  • et Bouygues.

RFF doit apporter environ 40% de la somme totale, soit « environ 1,4 milliard d’euros, un niveau significativement élevé », a noté M. du Mesnil.

Les collectivités locales apporteront une part équivalente à celle de l’Etat (environ 30% chacun). Il s’agit de  :

  • la région Bretagne,
  • des quatre départements bretons (Morbihan, Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine),
  • des agglomérations de Rennes et Saint-Malo,
  • la région Pays de la Loire.

Ensuite, RFF touchera normalement les péages (les droits de circulation des trains) et versera un loyer à Eiffage, jusqu’en 2036.

Rennes à 1 heure 26 de Paris – Officiellement baptisée « Ligne Bretagne-Pays de la Loire » (longue de 182 km, auxquels s’ajoutent 32 km de raccordements), cette ligne nouvelle, déclarée d’utilité publique en octobre 2007, est conçue pour une circulation des trains à 320 km/h.

Elle doit mettre Rennes à 1 heure 26 de Paris d’ici fin 2016, contre 2 heures 03 actuellement, soit un gain de 37 minutes. L’objectif est à terme d’arriver à un parcours Paris-Brest et Paris-Rennes en 3 heures (contre encore plus de 4 heures actuellement), a précisé RFF.

Grâce au contournement du Mans inclus dans le projet, le trajet Paris-Nantes sera également racourci de 8 minutes.

Tracé LGV Bretagne/Pays-de-Loire – 18 Janvier 2011

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Eiffage retenu pour le PPP de la LGV Le Mans-Rennes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement