logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/537919/2013-2016-le-bloc-communal-na-jamais-aussi-peu-investi/

CONJONCTURE
2013-2016, le bloc communal n’a jamais aussi peu investi
Pascale Tessier | A la Une finances | Actu experts finances | France | Publié le 30/11/2017 | Mis à jour le 04/12/2017

Face à la baisse des dotations, le bloc communal a compressé ses charges de personnel et dépenses de services. Mais il a surtout ramené l’investissement à un niveau jamais atteint depuis 10 ans, comme le montre une analyse financière rétrospective de l'Association des Maires de France et de la Caisse des dépôts et consignations.

Sans surprise, afin de maintenir les équilibres financiers dans un contexte de réduction des dotations, les communes et EPCI à fiscalité propre ont “principalement mobilisé le levier fiscal.” Mais en optant, plus fréquemment, pour un élargissement des bases d’imposition (par la suppression d’abattements) ou une augmentation des tarifs (disparition de gratuités) que pour une augmentation des taux.

Tel est le constat de l’analyse de l’évolution de la situation financière du bloc communal, sur les années 2013-2016, réalisée dans le cadre du partenariat entre l’Association des maires de France et des intercommunalités (AMF) et le groupe Caisse des Dépôts (1).

La croissance des charges freinée

Parallèlement, le bloc communal a ralenti la croissance de ses charges (+1 % seulement en 2016 contre +2 ...

CHIFFRES CLES

Lire ici l'analyse complète de l'AMF et de la Caisse des Dépôts