Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Trois maires du Lot se mobilisent pour la défense de leurs écoles

Publié le 19/01/2011 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Suite à la menace de la fermeture d'un des trois postes d'enseignants à Cressenssac, les maires de Sarrazac, Cazillac et Cressensac ont constitué un comité de défense des services publics.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Habib Fenni, maire de Sarrazac (Lot, 600 habitants) et Jean-Louis Pradel, maire de Cazillac (Lot, 500 habitants) ont décidé d’unir leurs efforts pour soutenir leur homologue de Cressenssac (Lot, 700 habitants), Guy Loradour, en constituant, le 15 janvier 2011, un comité de défense des services publics.

Suppression d’une classe – Les élus ont réagi par rapport à la carte scolaire de la prochaine rentrée en cours d’élaboration dans le Lot.
L’inspection d’académie envisagerait de supprimer une classe à Cressensac, dont l’école compte actuellement 61 enfants pour 3 postes d’enseignants. « L’inspection d’académie a pris prétexte du départ à la retraite d’un des trois enseignants pour supprimer son poste. Elle a pensé faire passer la chose car nous avons le projet d’intégrer l’école de Cressensac au sein du regroupement pédagogique de Cazillac et Sarrazac, qui compte 3 enseignants pour une soixantaine d’élèves . Mais sur un territoire étendu comme le nôtre, nous tenons au maintien des six postes pour 125 élèves », explique Habib Fenni, maire de Sarrazac, interrogé le 18 janvier par la Gazette des communes.

Ras-le-bol – «C’est l’expression d’un ras-le-bol. C’est la goutte qui a fait déborder le vase. En effet, la présence des services publics diminue sur nos territoires ruraux. A Cazillac, par exemple, qui s’étend sur 2.000 hectares, nous n’avons plus de présence postale. On supprime même les boîtes aux lettres répartis dans les hameaux de notre territoire», ajoute Jean-Louis Pradel, maire de Cazillac.

A terme, les trois élus espèrent fédérer autour de leur cause tous les élus du canton de Martel.

En attendant, leur coup de gueule a porté. L’inspecteur d’académie a proposé de revoir sa copie.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Trois maires du Lot se mobilisent pour la défense de leurs écoles

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement