Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Congrès des maires 2017

Les maires tirent à boulets rouges sur Emmanuel Macron

Publié le 23/11/2017 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : Dossiers d'actualité, France

Andre Laignel - Congres des Maires 2017
fabien calcavechia/la Gazette
L’AMF ne lâche rien. Dans sa résolution au vitriol prononcée par le numéro 2 de l’association André Laignel (PS), en présence d’Emmanuel Macron, les édiles du bloc local s’en prennent aux desseins territoriaux du nouveau pouvoir.

Les maires et les présidents d’intercommunalité « ont le sentiment d’être sacrifiés ». « Le dénigrement des élus a remplacé la légitime considération dont ils devraient bénéficier », jugent-ils.

« Forte inquiétude sur le logement social », « suppression brutale des emplois aidés », « moyens des agences de l’eau » en péril…  : André Laignel égrène les motifs de grogne, devant une salle chauffée à blanc, jeudi 23 novembre, dernier jour du 100è Congrès des maires.

La résolution générale réserve une place de choix au plan de rigueur gouvernemental. « En  l’état des décisions annoncées, l’autonomie fiscale n’existerait plus », cinglent les maires à propos du plafonnement des dépenses de fonctionnement dans la limite d’une hausse de 1,2 % dans 320 à 600 collectivités et intercommunalités.

Cet « encadrement, très en-dessous du niveau de d’inflation provoquerait une érosion et la mise en difficulté des services publics de proximité », jugent les maires. Tout ceci, estiment-ils, « est insupportable ».

Fidèles à leur adresse printanière aux candidats à la magistrature suprême, les maires de France réclament une loi de finances annuelles dédiée aux collectivités. Un texte qui devra être  assorti « d’un principe équivalent de l’article 40 de la Constitution, afin que toute dépense nouvelle imposée par l’Etat soit compensée par une recette de  même niveau. A défaut d’être entendue, l’AMF « suspendra sa participation à la Conférence nationale des territoires ».

François Baroin bille en tête

« C’est là l’expression diplomatique de la réalité atténuée de nos sentiments », attaque ensuite bille en tête le président de  l’AMF réélu, François Baroin (LR), dans son discours précédent l’intervention du chef de  l’Etat.

Alors que l’Elysée souhaitait réduire le temps de son discours, il prend tout son temps. « Un jour, monsieur le Président de la République, un magistrat demande à un avocat : ‘Combien de temps durera votre plaidoirie ?’ L’avocat regarde le magistrat et lui répond : ‘Je terminerai quand je serai sûr de vous avoir convaincu.’ »

Il dénonce la nouvelle contribution au redressement des comptes publics réclamée aux collectivités, alors qu’elles ont accompli les deux tiers de l’effort sous François Hollande. Le bloc local, les départements et les régions représentent seulement 20 % de la dépense publique, rappelle-t-il.

« La confiance, c’est  l’autre », avait dit Emmanuel Macron le 17 juillet 2017 lors de la Conférence nationale des territoires, citant le philosophe Lévinas. « L’autre, c’est nous, lui répond François Baroin et on a encore un peu de travail à faire ». Et le président de l’AMF de dénoncer le passage d’économies de 10 à 13 milliards le jour même de la réunion de la CNT. Il évalue même l’effort demandé à 21 milliards.

« Nous ne sommes pas les porteurs du bon vieux temps, les animateurs d’un monde disparu », lance-t-il solennel. Voilà Emmanuel Macron prévenu.

Cet article fait partie du Dossier

Congrès des maires 2017 : baptême du feu pour Emmanuel Macron

Sommaire du dossier

  1. Emmanuel Macron coupe le sifflet aux maires
  2. Congrès des maires : Emmanuel Macron a-t-il su convaincre ?
  3. Les maires tirent à boulets rouges sur Emmanuel Macron
  4. Edouard Philippe en éclaireur et démineur devant les maires
  5. Gérald Darmanin : « Le contrat n’est pas un retour à la tutelle ! »
  6. Sécurité du quotidien : les maires demandent des garanties à l’État
  7. Climat : limités par leurs outils, les maires misent sur le bon sens
  8. Accueil de la petite enfance : les maires sont volontaires, à condition qu’on les aide
  9. François Baroin : « L’Etat n’a répondu à aucune de nos attentes »
  10. Au Congrès des maires, Jacques Mézard plaide pour une alliance entre les territoires
  11. « Plan mercredi » : Jean-Michel Blanquer annonce une aide financière
  12. Aménagement numérique : nouvelles modalités, et nouvelles contraintes pour le très haut débit
  13. Au Congrès, ce que les maires attendent d’Emmanuel Macron
  14. Contenu partenaire Interview exclusive : offre Savourer Chez Vous, un partenariat entre Elior et La Poste
  15. Stratégie de développement économique : sortir des schémas « compresseurs » !
  16. Les maires de montagne veulent se faire entendre
  17. Edouard Philippe : « Je n’oublie pas le principe de libre administration des collectivités »
  18. Congrès des maires 2017 : Emmanuel Macron dans l’arène
  19. Contenu partenaire Interview exclusive : Sophie Legay, Directrice des Opérations Territoriales de Citeo
  20. Congrès des maires 2017 : l’AMF brandit la menace constitutionnelle
  21. Contenu partenaire Interview exclusive : Charles-René Tandé, Président du Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables
  22. Maire, un mandat toujours plus difficile à exercer
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les maires tirent à boulets rouges sur Emmanuel Macron

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement