Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Aide aux victimes

Contre les violences faites aux femmes, la Loire-Atlantique met les moyens

Publié le 24/11/2017 • Par David Picot • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, Régions

violences_corporelles
Dicom
Le conseil départemental de Loire-Atlantique a saisi au bond l’appel à Emmanuel Macron de 100 personnalités féminines engagées contre les violences faites aux femmes. Philippe Grosvalet son président, promet le doublement de l’aide aux associations, la réalisation de nouvelles campagnes de sensibilisation et la mise en place de formations spécifiques en interne.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le dimanche 5 novembre, Philippe Grosvalet, président du Conseil départemental de Loire-Atlantique, le JDD en mains, n’a pu s’empêcher de déranger son directeur de cabinet. Pour la bonne cause. « Il faut que nous répondions à cet appel », lui lance-t-il. Celui de cent femmes, premières signataires d’une pétition mise en ligne la veille, dans laquelle elles demandent au Président de la République Emmanuel Macron, de mettre en place un plan d’urgence contre les violences sexuelles.

Et ce, autour de cinq requêtes principales : le doublement immédiat des subventions allouées aux associations, le lancement d’une campagne nationale de prévention, l’amélioration de la formations des professionnels en contact direct avec les victimes, la création de dispositifs de formation cette fois-ci à destination des salariés et managers. Et enfin, l’instauration au collège, d’un brevet de la non-violence, calqué sur celui de la sécurité routière.

4 appels par jour…

Cinq jours plus tard : communiqué de presse du département qui « dit cinq fois oui à ‘l’appel des 100’ » ! « Il s’adresse à la puissance publique », justifie Philippe Grosvalet. « Les maires, présidents de régions, de départements et ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contre les violences faites aux femmes, la Loire-Atlantique met les moyens

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement