logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/536767/referent-surete-a-quoi-sert-il/

POLICE
Référent sûreté : à quoi sert-il ?
Julie Clair-Robelet | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 22/11/2017

A l'occasion du Congrès des maires, le ministère de l'Intérieur a choisi de mettre en avant le dispositif des référents sûreté. Sylvain Magniez, brigadier-chef à la Direction départementale de la sécurité publique des Yvelines et référent sûreté présente ses missions au Club Prévention Sécurité.

Chaque département compte aujourd’hui au minimum un référent sûreté de la police et un de la gendarmerie. Plus de 400 agissent ainsi au profit des collectivités territoriales, des entreprises et des particuliers pour apporter une expertise et des conseils en matière de « prévention technique de la malveillance ». Le dispositif existe depuis 2007 au sein de la police nationale.

Sylvain Magniez, policier depuis 1997 et actuellement brigadier-chef, a suivi en 2013 la formation de cinq semaines pour devenir référent sûreté. Il occupe ce poste depuis trois ans au sein de l’état major de la direction départementale de la sécurité publique des Yvelines.

Quelles sont les missions d’un référent sûreté ?

Le référent sûreté est à la disposition du public, collectivités, commerces, entreprises, particuliers, pour établir des diagnostics et des audits en matière de prévention technique de la malveillance. Il s’agit d’un service gratuit. Lorsque nous sommes sollicités, nous nous rendons sur le site, que ce soit une commune, le bâtiment d’une entreprise ou le domicile d’un particulier et nous travaillons sur trois aspects : la périphérie, la périmétrie et la volumétrie. L’objectif est d’étudier les moyens existants.

Il s’agit par exemple d’analyser si l’entreprise qui nous a sollicités est située à proximité d’une gare, d’un commissariat, d’une école ou encore d’un centre commercial afin d’analyser les flux, les problématiques de voisinage, de stationnement… Nous étudions également les clôtures, les contrôles d’accès, la vidéosurveillance, l’éclairage, l’aménagement intérieur pour voir par exemple si les employés sont bien face au public, s’il y a des moyens de ...

POUR ALLER PLUS LOIN