Ingenierie

Menacé de fermeture, le Cerema Ile-de-France manifeste au Congrès des maires

| Mis à jour le 22/11/2017
Par • Club : Club Techni.Cités

GALLIS DIDIER

La direction territoriale d’Île-de-France est menacée de fermeture. En colère, les agents sont venus manifester sur le parvis de l’entrée du Congrès des maires, mercredi 21 novembre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour l’inauguration du 100ème Congrès des maires de France, mercredi 21 novembre, les représentants syndicaux et agents du Cerema Île-de-France sont en colère. Et pour cause : leur direction territoriale risque de payer les pots cassés de la nouvelle baisse de budget prévue par le PLF 2018. En effet, alors que la future loi de Finances pour 2018 prévoit une hausse du budget du Ministère de la transition écologique et solidaire (qui passe de 9,9 milliards d’euros en 2017 à 10,4 milliards d’euros en 2018), les moyens effectifs du Cerema sont, eux, revus à la baisse.

Constitué de 3143 agents fin 2014, celui-ci verra passer ses effectifs de 2825 agents en 2017 à 2350 en 2022. Une situation récemment contestée par Gaël Perdriau, son ex-président, qui a démissionné, refusant d’être « le fossoyeur du Cerema ». Des paroles qui prennent désormais de tristes airs de prophétie aux yeux des représentants du personnel de la direction francilienne. « Cette démission, c’était un signal annonciateur », confesse Emmanuel Dumont (FO).

« Les maires ont les mêmes problèmes que nous »

En effet, pour parvenir à faire face à cette baisse de moyens, la direction du Cerema prévoit de fermer la direction territoriale d’Île-de-France (lire notre article du 16 novembre). 180 agents sont concernés par ce plan social. « Nous avons reçu un mail lapidaire. Cela a été très mal vécu. Et la seule explication que nous avons eue, c’est que les agents du Cerema Île-de-France seraient plus faciles à « recaser » que les autres », explique le représentant du personnel. Pour protester contre la fermeture, les agents sont venus manifester sur le parvis de l’entrée du Congrès des maires de France, mercredi 21 novembre. « Les maires ont les mêmes problématiques que nous. […] la décision de fermer la direction territoriale d’Île-de-France du Cerema se fait sur le même schéma, par une décision unilatérale », plaident-ils.

Pour l’heure, aucun licenciement n’a été envisagé, que ce soit pour les fonctionnaires (2/3 des effectifs), ou pour les contractuels. Mais les agents restent amers. « Si nous sommes dispersés dans d’autres départements, nous risquons aussi de perdre notre expertise », rappellent-ils. Avant d’ajouter : « s’attaquer au Cerema, c’est aussi priver les collectivités de moyens en ingénierie ».

 

Le Cerema en chiffres

  • 3018 agents
  • 21 laboratoires et centres d’essais
  • 255 millions d’euros de budget, dont 28 millions de ressources propres
  • 36% des ressources propres du Cerema proviennent des collectivités territoriales
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Le harcèlement moral doit être démontré

    Le harcèlement moral d’un agent ne peut être supposé. Il doit, arguments et preuves à l’appui, être démontré. La commune doit apporter la preuve du contraire. Il appartient au juge de forger sa conviction et il dispose de moyens d’investigation importants. ...

  • RER métropolitains : les collectivités déjà dans les starting-blocks

    De nombreuses collectivités ont déjà bien avancé sur leurs projets de RER métropolitains. L'annonce du président de la République sur le lancement de dix projets les incite à demander de nouveaux financements, alors qu'un rapport sera bientôt remis au ...

  • Le patrimoine routier reste sur la mauvaise pente

    Bien que les collectivités, départements et métropoles ont augmenté leurs investissements, une proportion de chaussées et de ponts  dont elles sont gestionnaires continuent à se dégrader. C’est ce que souligne l’Observatoire national des routes (ONR) qui a ...

  • Hauts-de-France : un Guichet vert pour favoriser les achats durables

    Le Programme régional des achats durables (2022-2025) qui vient d'être signé cet automne dans les Haut-de-France vise à massifier et accélérer l'éco-transition dans la commande publique. Les partenaires mettent notamment en place un Guichet vert pour répondre ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP