Ingenierie

Menacé de fermeture, le Cerema Ile-de-France manifeste au Congrès des maires

| Mis à jour le 22/11/2017
Par • Club : Club Techni.Cités

GALLIS DIDIER

La direction territoriale d’Île-de-France est menacée de fermeture. En colère, les agents sont venus manifester sur le parvis de l’entrée du Congrès des maires, mercredi 21 novembre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour l’inauguration du 100ème Congrès des maires de France, mercredi 21 novembre, les représentants syndicaux et agents du Cerema Île-de-France sont en colère. Et pour cause : leur direction territoriale risque de payer les pots cassés de la nouvelle baisse de budget prévue par le PLF 2018. En effet, alors que la future loi de Finances pour 2018 prévoit une hausse du budget du Ministère de la transition écologique et solidaire (qui passe de 9,9 milliards d’euros en 2017 à 10,4 milliards d’euros en 2018), les moyens effectifs du Cerema sont, eux, revus à la baisse.

Constitué de 3143 agents fin 2014, celui-ci verra passer ses effectifs de 2825 agents en 2017 à 2350 en 2022. Une situation récemment contestée par Gaël Perdriau, son ex-président, qui a démissionné, refusant d’être « le fossoyeur du Cerema ». Des paroles qui prennent désormais de tristes airs de prophétie aux yeux des représentants du personnel de la direction francilienne. « Cette démission, c’était un signal annonciateur », confesse Emmanuel Dumont (FO).

« Les maires ont les mêmes problèmes que nous »

En effet, pour parvenir à faire face à cette baisse de moyens, la direction du Cerema prévoit de fermer la direction territoriale d’Île-de-France (lire notre article du 16 novembre). 180 agents sont concernés par ce plan social. « Nous avons reçu un mail lapidaire. Cela a été très mal vécu. Et la seule explication que nous avons eue, c’est que les agents du Cerema Île-de-France seraient plus faciles à « recaser » que les autres », explique le représentant du personnel. Pour protester contre la fermeture, les agents sont venus manifester sur le parvis de l’entrée du Congrès des maires de France, mercredi 21 novembre. « Les maires ont les mêmes problématiques que nous. […] la décision de fermer la direction territoriale d’Île-de-France du Cerema se fait sur le même schéma, par une décision unilatérale », plaident-ils.

Pour l’heure, aucun licenciement n’a été envisagé, que ce soit pour les fonctionnaires (2/3 des effectifs), ou pour les contractuels. Mais les agents restent amers. « Si nous sommes dispersés dans d’autres départements, nous risquons aussi de perdre notre expertise », rappellent-ils. Avant d’ajouter : « s’attaquer au Cerema, c’est aussi priver les collectivités de moyens en ingénierie ».

 

Le Cerema en chiffres

  • 3018 agents
  • 21 laboratoires et centres d’essais
  • 255 millions d’euros de budget, dont 28 millions de ressources propres
  • 36% des ressources propres du Cerema proviennent des collectivités territoriales
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Objectif des 100 000 bornes électriques : ça cafouille

    Le plan de relance automobile, annoncé fin mai, prévoit de tripler le nombre de points de recharge pour véhicules électriques accessibles au public d’ici à dix-huit mois. ...

  • Un rouleau compresseur à Rouen

    La métropole de Rouen Normandie a récemment entamé le défrichement de la forêt du Madrillet au profit de projets immobiliers. Plusieurs associations écologistes s’élèvent contre ce programme baptisé We Hub. ...

  • Le boom des ruches en ville, une menace pour la biodiversité

    Devenues des sanctuaires pour des abeilles domestiques malmenées par l’agriculture intensive, les villes accueillent un nombre croissant de ruches. Parfois jusqu’à l’excès.Des communes commencent à entendre le message des écologues et à encadrer ...

  • 2020-2026 : rénovez le service public déchets

    Annoncée pour juin dernier, la journée d’étude déchets et économie circulaire est reportée en raison de la crise qui a secoué l’activité territoriale de ces derniers mois. Prenez date pour participer à ce rendez-vous annuel et rejoignez-nous le 14 octobre ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP