Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances locales

Gérard Larcher demande à Emmanuel Macron de « rétablir la confiance » avec les maires

Publié le 21/11/2017 • Par Sylvain Morvan • dans : France

GERARD-LARCHER-SENAT
Sénat
En conférence de presse, ce 21 novembre 2017, le président du Sénat, Gérard Larcher, a rappelé son scepticisme concernant la réforme de la taxe d'habitation et prévenu le président de la République que des éclaircissements étaient attendus pour « rétablir la confiance » avec les maires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Emmanuel Macron et Gérard Larcher se sont rencontrés lundi 20 novembre à l’Élysée pour faire le point sur les sujets « à tension » du moment. Au cœur des discussions entre le président du Sénat (LR), et le Président : la taxe d’habitation, dont la suppression partielle inquiète les maires du pays.

La réforme de cet impôt doit en effet débuter par une première baisse de 30%, soit 3 milliards d’euros, pour près de 80% des Français dès 2018.
Suivront deux nouvelles étapes, en 2019 et 2020 avec des réductions de 6,6 et 10,1 milliards d’euros, pour aboutir à la suppression de cette taxe pour les ménages concernés dans trois ans.

En conférence de presse au Sénat, le lendemain, Gérard Larcher s’est montré sceptique concernant cette réforme : « Quand on n’a plus que cinq contribuables dans une commune à payer une taxe, par exemple, cela soulève un certain nombre de questions constitutionnelles ».

Des sénateurs LR ont d’ores et déjà annoncé qu’ils saisiront le Conseil constitutionnel sur cette mesure qui, selon Philippe Dallier, sénateur (LR) de Seine-Saint-Denis, « bafoue le principe d’égalité devant l’impôt et instaure une discrimination fiscale ».

« Nouvelle fiscalité locale »

Assurant qu’il entretient des « rapports constructifs » avec le Président, qui le consulte « plus fréquemment » que son prédécesseur François Hollande, Gérard Larcher a mis l’accent

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gérard Larcher demande à Emmanuel Macron de « rétablir la confiance » avec les maires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement