Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Police municipale

« Il faut actualiser la réglementation sur l’armement des policiers municipaux »

Publié le 26/12/2017 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

PM tir 2
JCR
Dans le cadre de sa formation de directeur de police municipale, le chef du pôle formation et responsable armement de la police municipale de Lyon, Jean-François Alarcon, vient de conduire une étude technique sur l’armement des polices municipales. Selon lui, les textes de cadrage de 2007 mériteraient d’être actualisés.

Difficulté de gestion des stocks de cartouches, absence de reconnaissance de l’habilitation des anciens policiers ou gendarmes devenus policiers municipaux, lenteur du transfert des dossiers d’armement lors des mutations… Le chef du pôle formation et responsable armement de la police municipale de Lyon, Jean-François Alarcon constate plusieurs freins à l’armement des policiers municipaux.

Alors qu’aujourd’hui près de la moitié des policiers municipaux sont équipés d’une arme à feu, il estime que « la volonté de s’assurer de l’aptitude des agents avant de les armer, voulue par les textes de 2007, est une bonne chose », mais que la réglementation doit s’adapter.

Vous intitulez l’étude que vous présenterez en décembre à un jury : « Mise en œuvre de l’armement : freins et obstacles ». Pour quelle raison et comment avez-vous travaillé ?

J’ai choisi ce sujet parce que j’ai 20 ans de carrière en polices municipales, au cours desquels j’ai toujours été équipé d’une arme létale, même si, à Lyon – où je travaille depuis 2014 -, la décision d’acquérir ce type d’armes n’est intervenue qu’en 2015, au ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il faut actualiser la réglementation sur l’armement des policiers municipaux »

Votre e-mail ne sera pas publié

Eric CARDINALE

26/12/2017 07h27

Bonjour,
Je lis dans l’article le texte suivant :
« Autre contrainte : le certificat médical nécessaire à l’armement. Son délai de validité est passé de 15 jours à un mois, c’est une bonne chose. Mais il faut le refaire à chaque fois qu’on rajoute une arme, contrairement, encore, à ce qui se passe dans la police nationale. Un collègue jugé apte à avoir une arme létale doit logiquement l’être aussi pour un pistolet à impulsion électrique ».

Pour l’armement d’un agent le certificat doit être de moins de 15 jours (Article R. 511-18 de la Sécurité Intérieure)
Pour le dossier pour être moniteur le certificat doit être de moins de 1 mois (articles 9 et 10 de l’arrêté du 14 avril 2017 modifiant l’arrêté du 3 août 2007 relatif aux formations à l’armement des agents de police municipale et au certificat de moniteur de police municipale en maniement des armes).

Il s’agit d’une erreur, non ?

Hervé Jouanneau

03/01/2018 03h58

Merci pour votre lecture attentive. L’erreur a été corrigée.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement