Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2011

Grenoble mise sur un budget de continuité avec un effort dans les investissements

Publié le 17/01/2011 • Par Claude Ferrero • dans : Actualité Club finances, Régions

La ville a adopté un budget primitif de 353,06 millions d’euros pour 2011, en quasi stabilisation (+ 0,74%) par rapport à 2010.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

“Si la ville ne peut à elle seule relever le défi de la crise, elle se doit d’agir de manière significative pour maintenir son attractivité et lutter contre les inégalités sociales” a déclaré en guise de priorités budgétaires Michel Destot, maire de Grenoble, en préambule du budget voté le 20 décembre.

Les dépenses de fonctionnement s’inscrivent à 224,20 millions d’euros, à l’identique de 2010 (- 0,08%) dont 123,5 millions d’euros (+1,13%) pour les frais de personnel, 28,05 millions pour les transferts, 23,31 millions pour le CCAS. Les “autres dépenses” (49,53 millions) diminuent de -4,95%.

Les recettes de fonctionnement sont en légère progression à 265,57 millions d’euros (+0,78%), principalement grâce à la fiscalité (125 millions, +2,19%) du fait de l’évolution des bases, les taux n’augmentant pas.
Les dotations de l’Etat (46,96 millions) sont en baisse (-3,13%) et celles de la Métro (intercommunalité) restent identiques, à 51,96 millions.

Les dépenses d’investissement progressent plus sensiblement, à 60 millions d’euros (+2,4%), illustrant “le soutien de la ville à l’économie et à l’emploi local” voulu par l’exécutif. Les opérations d’équipement représentent 46,4 millions d’euros (+4,88%) et les subventions d’équipement, 9 millions (+0,67%).
Les principales opérations concernent la voirie et le coeur de ville (6,1 millions), le quartier Villeneuve (4 millions), les écoles (5,8 millions) etc..

Ces opérations seront financées par des recettes d’investissement provenant des ressources propres à hauteur de 30,9 millions (+ 0,9%) et des emprunts (21,35 millions, – 5%), pour une épargne nette de 7,83 millions d’euros (+45%).
L’annuité de la dette représente 33,54 millions d’euros (-0,5%), une baisse des frais financiers à 9,52 millions (-6,8%) et un remboursement en capital à 24,02 millions d’euros.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grenoble mise sur un budget de continuité avec un effort dans les investissements

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement