Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • La région refuse à la Sncf l’utilisation de matériel ferroviaire régional pour L’Aubrac (Béziers Clermont-Ferrand)

Transports

La région refuse à la Sncf l’utilisation de matériel ferroviaire régional pour L’Aubrac (Béziers Clermont-Ferrand)

Publié le 17/01/2011 • Par Sylvie Brouillet • dans : Régions

Le conseil régional Languedoc-Roussillon ne veut pas prêter du matériel roulant - des automoteurs - à la Sncf pour l’exploitation de la ligne Béziers Clermont-Ferrand, classée mi-décembre « d’équilibre du territoire » par l’État et la Sncf. La région laisse jusqu’à la fin février 2011 aux acteurs nationaux pour trouver « une autre solution » à ce « problème de locomotives ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Si la région Languedoc-Roussillon accepte de prêter du matériel roulant régional à la Sncf pour assurer la desserte Béziers – Clermont-Ferrand (L’Aubrac), ce n’est qu’« à titre exceptionnel ». Elle refuse catégoriquement que la situation perdure après le 28 février 2011.
Or, la Sncf avait écrit à la région le 24 novembre 2010 pour lui demander de « prolonger » l’utilisation de matériel roulant régional durant trois ans. Une durée équivalente à la convention passée le 13 décembre entre l’État et la Sncf pour les 40 « trains d’équilibre du territoire » (TET), dont fait partie « L’Aubrac ».

Dans cette convention, l’État s’engage à verser à la Sncf une compensation de 210 millions d’euros par an jusqu’en 2013 pour « pérenniser et moderniser » ces lignes Corail, Intercités, Téoz et Lunéa, et un investissement de 300 millions est prévu pour la modernisation du matériel roulant.

Pour « L’Aubrac », la Sncf évoque des locomotives « hors d’âge »… Mais la région Languedoc-Roussillon, qui remarque que la Sncf utilise depuis juillet 2010, sans son accord les rames du parc régional, estime que l’État « se doit d’assumer ses responsabilités d’autorité organisatrice des transports ».
« Les usagers du réseau régional n’ont pas à être victimes de perturbations liées à une absence de matériel sur les dessertes régionales dans ce cas où ce matériel serait mobilisé sur des dessertes grandes lignes. »

Le président de la région (PS) Christian Bourquin a écrit le 29 décembre 2010 à la ministre des Transports Nathalie Kosciusko-Morizet, lui déclarant « attendre que l’État arrive à redonner un véritable avenir à ces dessertes d’intérêt national, par trop longtemps laissées en déshérence, et pourtant pour lesquelles le potentiel est réel. »

Carte du réseau « Trains d’équilibre du territoire »

Carte des trains d'équilibre

Carte du réseau des trains d'équilibre du ministère des transports

 

Régions

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La région refuse à la Sncf l’utilisation de matériel ferroviaire régional pour L’Aubrac (Béziers Clermont-Ferrand)

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement