logo
DOSSIER : Politiques culturelles numériques : quelle feuille de route pour les collectivités ?
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/534293/museomix-2017-bienvenue-aux-agitateurs-numeriques/

PATRIMOINE
Muséomix 2017 : bienvenue aux agitateurs numériques !
Hélène Girard | Actualité Culture | France | Publié le 09/11/2017

La 7ème édition de Muséomix se déroulera du 10 au 12 novembre 2017. Un peu bousculés, les équipements participant à l'événement vont vibrer à l’aune du bouillonnement créatif des passionnés de numérique culturel. Pour les collectivités, c’est l’occasion d’ouvrir leurs musées aux nouveaux modes de médiation.

Muséomix au Palais du Tau, à Reims, en 2016

Muséomix au Palais du Tau, à Reims, en 2016

Demain vendredi 10 novembre au matin sera donné le top départ de l’édition 2017 de Muséomix [1], le marathon numérique des musées.

Cette année, ils devraient être 15 musées répartis dans 13 villes dans 8 pays (France, Belgique, Italie, Mexique, Suisse, Espagne, Autriche, Brésil). Sur la liste des villes françaises figurent des collectivités de tailles très différentes, de Paris (Palais de la découverte [2]), à Fourmies (Musée du textile et de la vie sociale [3]), en passant par Biot (Musée Fernand Léger [4]) ou Nîmes (Muséum d’histoire naturelle [5]). L’an passé, une douzaine de musées y avaient participé en France, et une demi-douzaine à l’étranger. Depuis  2011, 70 équipements [6] ont accueilli l’événement.

Pour Fabrice Denise, président de Muséomix et responsable du département des publics au Musée de l’Arles antique, le fait que toutes ces expériences aient lieu aux mêmes dates expériences aux mêmes dates démultiplie leur visibilité, y compris à l’international. « C’est plus stimulant, et aussi plus porteur pour les élus dont les collectivités participent à l’événement et y apportent leur soutien financier. »

Remixer le musée

Demain ce sera donc le branle-bas de combat dans les musées hôtes de Muséomix, qui vont voir leurs salles envahies d’une troupe fébrile, constituée de passionnés de création numérique et de muséographie – professionnels, étudiants, et amateurs. Ils auront 3 jours pour « remixer le musée », en créant des prototypes de dispositifs de médiation culturelle, exploitant les ressources du numérique. Il sera question de muséographie, scénographie, relations aux objets, relation à l’institution muséale, relation aux savoirs etc.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN