logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/533739/tronque-le-rifseep-nest-pas-encore-en-mesure-de-motiver-les-agents/

RÉMUNÉRATION FONCTION PUBLIQUE
Tronqué, le Rifseep n’est pas encore en mesure de motiver les agents
Solange de Fréminville | A la Une RH | compte rendu des dernières rencontres du club RH | France | Toute l'actu RH | Publié le 07/11/2017

Comme l’a montré le colloque organisé par le club RH de La Gazette des Communes, le 19 octobre, à l’Hôtel de ville de Montpellier, « Motivation des agents : et si le Rifseep ne suffisait pas ? », le nouveau régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (Rifseep) n’est pas encore en mesure de servir d’outil de motivation majeur. En effet, les collectivités font pour le moment barrage à l’une des deux composantes du dispositif, le complément indemnitaire annuel, chargé de récompenser l’engagement professionnel et la manière de servir.

« Aucune collectivité n’a encore pris de délibération concernant le complément indemnitaire annuel (CIA) », déplore Aurélie Aveline, avocate  du cabinet Goutal, Aliberts et associés, lors du Club RH organisé par La Gazette des Communes, le 19 octobre, à Montpellier. Or, le CIA est le deuxième élément du nouveau régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (Rifseep), destiné à remplacer la prime de fonctions et de résultats. Il s’agit aussi de sa composante la plus innovante car elle sera modulée selon l’engagement d’un agent et sa manière de servir, évalués lors de l’entretien professionnel, et pourra ainsi constituer une source de motivation. Mais « elle est accessoire et facultative », souligne Aurélie Aveline, tandis ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN