Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Laïcité

Comment concilier symboles religieux et principe de laïcité

Publié le 06/11/2017 • Par Auteur associé • dans : Fiches de droit pratique, France

Cimetière "rural"
Phovoir
A l’heure où une croix surplombant une statue de Jean-Paul II dans le village breton de Ploërmel fait beaucoup parler d’elle, il convient de rappeler les règles juridiques applicables en matière de symboles religieux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Yvon Goutal

Avocat, cabinet Goutal, Alibert et associés

Déterminer tout d’abord si le symbole est effectivement religieux

On sait depuis bien longtemps que tout, ou presque, peut devenir un symbole religieux, si une communauté en décide ainsi. Depuis la colombe et le poisson des premiers chrétiens, jusqu’au « bandana » ou à la jupe longue des jeunes filles s’adaptant à l’interdiction du voile à l’école, les exemples abondent, dont la jurisprudence tient compte. En 2016, l’assemblée du Conseil d’Etat a jugé sans ambiguïté que l’évolution pouvait se produire en sens inverse : un symbole initialement religieux peut également devenir « neutre » si l’évolution des mœurs et la pratique ont consacré ou plutôt désacralisé un symbole.

La crèche de Noël, initialement un symbole, assez complexe au ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment concilier symboles religieux et principe de laïcité

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

07/11/2017 07h57

Bizarre démocratie qui obéit à des minorités, non ?
Depuis quelques présidents de la République, nous assistons à une perversion de notre système de société, en acceptant et même en encourageant l’expression des minorités; que ce soit pour le mariage pour tous, les PMA et bientôt GPA, que ce soit concernant la laïcité forcenée comme ici, et d’autres évolutions, on assiste à toutes sortes de réformes qui nous sont vendues après d’intenses campagnes médiatiques qui font le focus sur des points mineurs… On pourrait aussi parler des raisons qui nous amènent à abandonner des pans entiers de liberté… (mais c’est un autre problème).
C’est exactement cette politique qu’il nous faut pour détruire notre société, construite depuis près de mille cinq cents ans; exactement ce qu’il faut pour opposer les Français les uns contre les autres, pour faire ressortir les amertumes, les rancœurs… Mais rien n’est fait, jamais, pour consolider ce bien fragile que l’on appelle la Nation. Dommage.
Si l’on fait remarquer qu’il y a tout un faisceau d’éléments pour pourrait laisser penser qu’il y a une volonté derrière tout cela, on passe pour un farfelu, au moins. A chacun d’ouvrir les yeux.

XAVIER

07/11/2017 02h12

ça m’amuse beaucoup ces personnes qui parlent de « village » pour une ville de 9 000 habitants. L’ami du 7ème Parisien – H. Guaino – avait fait de même…
Mdr…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement