Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

5ème risque

Dépendance : France Alzheimer s’invite dans le débat de la réforme

Publié le 13/01/2011 • Par Hélène Girard • dans : Actu expert santé social, France

Neuf jours après l’installation des quatre groupes de travail chargés par le gouvernement de préparer le débat sur la réforme du financement de la dépendance, les responsables de France Alzheimer ne savent toujours pas s’ils seront conviés à participer aux débats.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pourtant l’association nationale, qui fédère les associations locales de familles de malades, interlocuteur régulier des pouvoirs publics, compte bien faire valoir les besoins des personnes touchées par la maladie et de leurs aidants.

Pour lancer le débat sur le reste à charge – somme à la charge des familles après déduction les prises en charge par l’assurance maladie et l’allocation personnalisée d’autonomie(APA) – France Alzheimer a présenté le 13 janvier les conclusions d’une étude sur les dépenses inhérentes à la maladie.

1000 euros par mois pour les malades – Il en ressort qu’une personne atteinte de la maladie et sa famille doivent débourser en moyenne 1000 euros par mois, en établissement ou à domicile. Autre estimation : un aidant familial consacre, en ...

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dépendance : France Alzheimer s’invite dans le débat de la réforme

Votre e-mail ne sera pas publié

thomass

14/01/2011 10h46

Il suffit d’un rien et tout bascule. Ma Maman 78 ans, dynamique, autonome, toujours entreprenante et un jour suite à une chute violente physiquement et psychiquement, retournement de personnalité.

Angoissée, elle qui était cool, c’est ce qui m’a mis la puce à l’oreille. J’ai très vite consulté un neurologue et le diagnostique est tombé. Pour moi, même si je m’y attendais, ce fut un choc. Cela fait un an qu’elle est sous traitement, plus infirmières à domicile pour les médicaments et aide à la personne 3 fois par semaine. Pour l’instant, elle est chez elle, dans son milieu de vie depuis 40 ans et donc elle se sent sécurisée, bien qu’elle soit en province et moi sa fille unique en Ile de France. Elle perçoit l’APA, mais un jour peut-être il faudra penser à un établissement médicalisé, en Ile de France 3000 €, où les trouver, sa retraite, vendre son bien et le voir partir en fumée, alors que son souhait, comme bien des parents, est de laisser qq chose à leur enfant.
Nos ainés vivent plus longtemps, mais dans quelle condition, qui peut se permettre de payer de telle somme. Nous ne pouvons pas laisser nos parents dans l’indigence, encore moins dans des hospices incertains.

J’espère que les pouvoirs publics prendront les mesures nécessaires et égalitaires pour tous, car nos parents ont droit à la dignité, encore plus en fin de vie.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement