Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Alain Rousset pour qu’on « écrive l’acte III de la décentralisation » en 2011

Publié le 13/01/2011 • Par Virginie Fauvel • dans : France

Alain Rousset, président (PS) du conseil régional d'Aquitaine et président de l'Association des Régions de France (ARF), a espéré le 13 janvier qu'en 2011, "on va écrire l'acte III de la décentralisation".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

M. Rousset, qui présentait ses voeux à la presse au conseil régional, a estimé en marge de cette cérémonie que la décentralisation était « un élément fondamental de la réforme de ce pays », mais qu’on ne peut actuellement la pousser plus avant « car l’Etat veut intervenir sur tout ».

« On va présenter un texte aux différents candidats de droite et de gauche » à la présidentielle de 2012, a-t-il dit, en estimant notamment « qu’on ne pourra pas rééquilibrer les comptes du pays si on ne décentralise pas ».

Or, a-t-il souligné, « tous les économistes s’accordent à dire qu’un modèle décentralisé est un modèle qui réussit ». Alors qu’on lui demandait s’il se voyait comme le Nicolas Hulot de la décentralisation, il a répondu : « Etre le Nicolas Hulot de la décentralisation, ça me plairait bien ».

Parallèles avec la Tunisie – Lors de ses voeux, M. Rousset a par ailleurs établi des parallèles entre la situation sociale en France et les événements actuels en Tunisie. « La France n’est pas la Tunisie, mais la situation par exemple du chômage des jeunes, où dans les quartiers populaires 43% des jeunes gens et 37% des jeunes filles ne travaillent pas, est une situation qui ne peut pas durer », « explosive », a-t-il estimé.

Il a comparé « la crise créée par les excès de responsables financiers », qui selon lui n’a pas fait l’objet de mesures très vigoureuses, et « une pauvreté importante que nous n’arrivons pas à éradiquer ». « Est-ce que les Français n’en auront pas marre un jour? », s’est-il demandé.

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Alain Rousset pour qu’on « écrive l’acte III de la décentralisation » en 2011

Votre e-mail ne sera pas publié

ugottale

17/01/2011 12h17

à l’ assemblée le député d’ AQUITAINE et de navarre vote des transferts de charges
par obligation de discipline de son groupe , il représente 1/577ème de l’assemblée ,
il bouffe à la même cantine que ses adversaires politiques , il fréquente les mêmes pipoles , les mêmes journalistes et les mêmes escorts girls qu’eux !
de retour dans son royaume circonscrit , sa 1ère déclaration à l’ égard de ses « fans » , c’est de se plaindre des transferts de charges , et de ne pas respecter les lois de la décentralisation en créant des collectivités androîdes par clientélisme pour brouiller les cartes !
et pourtant ce serait très simple que chaque niveau de responsabilités s’occupe de ses fesses ,
l’ ETAT fort sur ses pouvoirs régaliens avec des ministères allégés et manageurs ouvert sur l’avenir ,
12 REGIONS musclées fusionnées avec les départements créés il y a 210 à l’époque du cheval, sauf du 25/10/1940 , date à laquelle papimaréchal supprima les conseils généraux , jusqu’ au gouvernement de DE GAULLE , pour tout centraliser
2500 COLLECTIVITES LOCALES ( cc , ca , cu , petit pari .?.) fusionnées avec les
36500 communes dont beaucoup de maires ruraux sont redevenus garde-champêtre !
quand on a la chance d’avoir un esprit visionnaire comme zoe shepard , et un
vieux chenoque comme moi , ingénieur en retraite après 35 ans de passion territoriale , le mille-feuille passera de 7 couches indigestes à 3 couches délicieuses ,
la pâte étatique ( le socle ) , la REGION ( la crème ) liant le socle aux CL , le sucre glacé local !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement