logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/532739/a-quoi-ressemble-le-marche-funeraire/

STATISTIQUES
A quoi ressemble le marché funéraire ?
Hervé Jouanneau | France | Publié le 31/10/2017 | Mis à jour le 29/10/2018

Concentration financière, bataille concurrentielle, nouveaux acteurs.... Le secteur funéraire est entré ces dernières années dans une profonde mutation. Une étude prospective du cabinet Xerfi dresse un tableau chiffré et rare d'un marché qui demeure méconnu.

Ce sont des chiffres rares, révélés dans une étude du cabinet Xerfi à l’occasion de l’assemblée générale de l’Union du pôle funéraire public (UPFP) en septembre dernier. Une étude qui confirme la profonde mutation d’un marché où les opérateurs publics tentent de résister en revendiquant leur spécificité.

La bataille concurrentielle se poursuit

Selon ce document, qui dresse un état des lieux actualisé du secteur, le marché funéraire, lourd de 2,5 milliards d’euros, est toujours et largement dominé par le leader OGF, maison mère des Pompes funèbres générales (PFG), avec 25% de part du marché et un chiffre d’affaires de 600 M€.

Créé en 2010, le groupe Funécap apparaît comme le challenger et continue de monter en puissance, avec 10% de part de marché et 250 M€ de chiffre d’affaires.

Suivent plusieurs réseaux et groupements d’indépendants comme Le Choix funéraire, Funéplus ou Funéris. Ils représentent 15% de part de marché pour 350 M€ de chiffre d’affaires.

Les opérateurs publics s’emploient pour leur part à tirer leur épingle du jeu. Ils pèsent encore environ 380 M€ de chiffre d’affaires, soit 16% de part de marché. Mais comme le souligne Patrick Lerognon, président de l’Union du ...

CHIFFRES CLES

  • 2,5 milliards d’euros de CA
  • 4800 établissements en 2016,
  • Plus de 23 000 salariés en 2016,
  • 90% des entreprises ont moins de 10 salariés,
  • CA moyen par établissement : 500 KE
  • 580 000 services funéraires / an


POUR ALLER PLUS LOIN