Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Le mot du social

La « cohésion », qu’est-ce que c’est ?

Publié le 23/05/2019 • Par Nathalie Levray • dans : Actu Santé Social

NATHALIE_LEVRAY
D.R.
Du latin cohaesum, la cohésion décrit ce qui est attaché ensemble pour former un tout compact. Le sens est celui de l’homogénéité, de l’harmonie, et, pour un groupe, du "caractère quasi indestructible du lien qui unit" ses membres (CNRTL).

Le concept de « cohésion sociale » est fondé en 1893 par Émile Durkheim pour « rendre compte des différents mécanismes qui permettent au tout social de tenir » (Pierre Boisard).

Quand l’ordre social ne tient sa cohérence, « ni des dieux, ni de la tradition », explique François Dubet, l’intégration et la solidarité prennent le relais.

Une socialisation par le sentiment d’appartenance, le partage de valeurs et de croyances, « l’habitus » de Bourdieu. Ou par l’institutionnalisation des demandes sociales et la création de droits sociaux dans un État-providence. Ou le mélange des deux.

Délaissée près d’un siècle, la cohésion sociale revient, note Caroline Guibet Lafaye, avec « l’expansion de la mondialisation économique et financière » et ses conséquences sociales quand les difficultés d’intégration, la « désaffiliation » de Castel, menacent l’unité sociale dans ses relations d’interdépendance.

En 2000, le sommet de Lisbonne l’intègre comme troisième axe de la stratégie économique européenne ; en 2004, le Conseil de l’Europe la définit comme « la capacité d’une société à assurer le bien-être de tous ses membres, à minimiser les disparités et à éviter la polarisation » ; en 2005, la France la promeut au nom de la solidarité collective face au chômage et à l’exclusion.

Limitée à la prévention de la pauvreté et à la réduction des inégalités sociales, la cohésion sociale dit la mutation des représentations de la vie sociale.

Exit la « capacité de faire société » (Castel) entre les membres inter-reliés par des liens de solidarité ; subsiste le volet social de politiques publiques inscrites dans la loi du marché. Le passage de la cohésion sociale à la cohésion urbaine ou des territoires ne témoigne-t-il pas de cela ?

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La « cohésion », qu’est-ce que c’est ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement