Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Réforme du stationnement

Lyon veut organiser la fluidité avec un forfait post-stationnement à 60 euros

Publié le 25/10/2017 • Par Françoise Sigot • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, actus experts technique, Régions

20170131_143703
DR
Ce tarif volontairement prohibitif concernera environ 7 000 places de stationnement sur les 40 000 places payantes de la ville. Mis en place en début d’année, il s’accompagnera de nouvelles solutions de paiement et de contrôles renforcés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Votés le 23 octobre en conseil municipal, les tarifs des forfaits post-stationnements (FPS) vont atteindre des sommets à Lyon. Pas moins de 60 euros en centre ville, soit un record !

Dans les quartiers périphériques, le FPS sera de 35 euros. L’amende à 60 euros a beau faire grincer quelques dents au sein même de la majorité municipale et plus encore chez les associations d’automobilistes, elle est parfaitement assumée par l’adjoint en charge de la sécurité.

« Si l’on n’agit pas aujourd’hui, il sera impossible de se garer dans l’hypercentre de Lyon d’ici peu. Nous avons donc choisi d’être dissuasifs pour que les automobilistes se garant dans l’hypercentre soient un peu plus vertueux. En effet, aujourd’hui 25% d’entre eux ne règlent pas leur stationnement. Et d’autre part, nous organisons ainsi la fluidité pour en finir avec les voitures ventouses », explique Jean-Yves Sécheresse. Moins de 7 000 places sur les 100 000 que compte Lyon dont 40 000 payantes sont concernées par le FPS à 60 euros.

Plus d’agents pour contrôler

Dans le sillage de cette action sur les prix, la ville va gonfler ses effectifs d’agents de surveillance de la voie publique (ASVP) pour « contrôler plus, mais aussi contrôler mieux ».

D’ici 18 mois, plus d’une trentaine de nouveaux ASVP

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lyon veut organiser la fluidité avec un forfait post-stationnement à 60 euros

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement