logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/531572/ingenieur-en-chef-territorial-metiers-recrutement-carriere-salaire/

MÉTIERS SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES
Ingénieur en chef territorial : métiers, recrutement, carrière, salaire
La Rédaction | Statut | Publié le 25/10/2017 | Mis à jour le 05/12/2019

Le cadre d'emplois des ingénieurs en chef territoriaux a été créé en 2016 pour notamment offrir de meilleures carrières à ces hauts responsables de catégorie A. Recrutés sur concours ou par la promotion interne, ils travaillent dans des collectivités territoriales, établissements publics locaux et offices publics de l'habitat de grande taille.

ingénieur

Les missions de l’ingénieur en chef territorial

Cadre supérieur de la fonction publique territoriale (catégorie A+), l’ingénieur en chef dirige des services ou équipes au sein d’établissements publics et offices publics de l’habitat de grande taille, voire de très grande taille.

Il peut travailler dans tous les secteurs scientifiques et techniques relevant des collectivités territoriales et leurs établissements publics : ingénierie,  gestion technique et architecture, infrastructures et réseaux, prévention et gestion des risques, urbanisme, aménagement et les paysages, informatique et systèmes d’information…

  • A l’instar des ingénieurs territoriaux, les ingénieurs en chef doivent posséder les diplômes requis par la loi du 3 janvier 1977 [1] pour exercer des missions d’architecte.

Les principaux emplois proposés à l’ingénieur en chef

Voici un échantillon d’emplois ou de postes proposés aux ingénieurs en chef.

Devenir ingénieur en chef par concours

Les ingénieurs en chef territoriaux sont recrutés via des concours externes ou internes organisés par le Centre national de la fonction publique territoriale.

Conditions à remplir pour concourir

Outre les conditions générales d’accès à la fonction publique, les candidats doivent remplir d’autres conditions propres aux concours.

Concours externes : il faut justifier d’un diplôme d’ingénieur ou d’un diplôme scientifique ou technique équivalent, sanctionnant une formation bac+5 correspondant à l’un des domaines de compétences des ingénieurs en chef.

Concours internes : il faut être fonctionnaire, agent public, militaire, ou agent en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale. Il faut en plus justifier au 1er janvier de l’année du concours de 7 ans au moins de services publics effectifs. Ce concours est également ouvert aux candidats justifiant de 7 ans de services auprès d’une administration, un organisme ou un établissement de Wallis-et-Futuna (article 36, al. 2 de la loi du 26 janvier 1984).

Les concours sont organisés dans une ou plusieurs de ces options :

Au moment de son inscription, le candidat choisit l’option dans laquelle il souhaite concourir.

Les épreuves du concours externe comprennent 3 épreuves écrites d’admissibilité et 3 épreuves orales d’admission. Celles d’admissibilité comportent 2 épreuves de note de synthèse et de proposition. La troisième consiste en une composition portant sur une question de la société contemporaine.

Les trois épreuves d’admission consistent en un entretien avec le jury, à partir d’un dossier établi par le candidat, une mise en situation professionnelle collective et une épreuve orale de langue vivante étrangère.

Devenir ingénieur en chef par la promotion interne

Un examen professionnel de promotion interne, organisé par le CNFPT, est ouvert aux ingénieurs territoriaux, sous condition d’ancienneté :

Recrutement, stage, titularisation et formations obligatoires de l’ingénieur en chef territorial

Lorsqu’ils sont admis à l’un des concours d’ingénieur en chef territorial, les candidats sont nommés élèves du CNFPT, au siège duquel ils suivent une formation initiale d’application pendant 12 mois.

Une fois recrutés, les lauréats issus des concours ou de la promotion interne sont nommés stagiaires pour une durée de 6 mois. Après leur stage, s’il a été satisfaisant, ils sont titularisés. A titre exceptionnel, il peut être prolongé de 6 mois maximum pour les stagiaires issus des concours, ou de deux mois maximum pour ceux bénéficiant de la promotion interne. Les ingénieurs en chef stagiaires dont la titularisation n’est pas prononcée sont licenciés ou, s’ils avaient la qualité de fonctionnaires, réintégrés dans leur cadre d’emplois, corps ou emploi d’origine.

La carrière de l’ingénieur en chef territorial

Ingénieurs en chef territoriaux est un cadre d’emplois technique et scientifique de la catégorie A de la fonction publique territoriale. Il comprend 3 grades :

  1. ingénieur en chef,
  2. ingénieur en chef hors classe,
  3. ingénieur général.

Ce dernier grade à accès fonctionnel est composé de 5 échelons et d’une classe exceptionnelle.

Avancement d’échelon

Avancement de grade

Les modalités sont précisées par le nouveau statut particulier (décret du 26 février 2016), de même que les conditions de passage à l’échelon spécial d’ingénieur en chef hors classe ou à la classe exceptionnelle d’ingénieur général.

Rémunération de l’ingénieur en chef territorial

  • Plus de précisions sur les primes ? Consultez notre Guide des primes de la fonction publique [6] publié en partenariat avec le centre interdépartemental de gestion de la grande couronne Ile-de-France.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN