logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/530420/laction-sociale-du-service-public-un-rempart-et-un-levier/

CONGRÈS ANNUEL DE L'UNCCAS
L’action sociale du service public : un rempart et un levier
Catherine Maisonneuve | France | Publié le 20/10/2017

La séance de clôture du congrès de l'Union nationale des centres communaux d'action sociale (Unccas), les 17 et 18 octobre à Reims, avait comme thème de réflexion : « L'action sociale locale : dernier rempart contre l'exclusion ou levier de développement territorial ? »

unccas-calmelsLe programme de la seconde séance plénière du congrès de l’Unccas, le 18 octobre, avait annoncé un invité un peu inattendu à la tribune : Anicet Le Pors, l’un des quatre ministres communistes des deux gouvernements Mauroy de 1981 à 1984, alors chargé de la Fonction publique et des réformes administratives. Il a fait un tabac !

86 ans aujourd’hui mais parole forte, le Conseiller d’Etat honoraire (dont la femme était assistance sociale a-t-il confié…) avoue avoir d’abord pris le thème du congrès, l’investissement social, pour une « provocation ».

Comme le montrent l’étude [1] du Conseil économique, social et environnemental en 2014 et le séminaire [2] de France stratégie lancé en février 2016, l’investissement social est à la mode mais « l’allégeance du social à l’économie libérale n’est pas sans risque ». Risque d’« indécence » d’abord, quand les 10% les plus riches détiennent 50% du patrimoine des Français, quand 13 milliards d’euros d’économies sont imposés aux collectivités territoriales alors que les inégalités géographiques se creusent – il cite le démographe Hervé Le Bras, auteur de l’Atlas des inégalités [3] pour qui la différence entre le centre des grandes villes et les couronnes successives s’est creusée avec une métropolisation qui aggrave le phénomène.

Donner un sens à la citoyenneté

Effets d’une crise systémique : « Nous sommes dans une situation complexe, une situation de rupture, Edgard Morin parle justement de “métamorphose [4]” », dit l’ancien ministre, mais sans se cramponner au passé. Pour lui, c’est justement dans ces conditions qu’il convient de donner sens à la citoyenneté : « les principes républicains ne sont pas des paramètres parmi d’autres de l’économie de marché », et, surtout, « ce qui est juste peut ne pas être rentable et ce qui est rentable peut ne pas être juste ».

POUR ALLER PLUS LOIN