logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/53029/le-maire-de-dreux-conteste-les-chiffres-du-recensement/

DÉMOGRAPHIE
Le maire de Dreux conteste les chiffres du recensement
Jean-Jacques Talpin | Actualité Club finances | Régions | Publié le 12/01/2011

En désaccord avec les chiffres de l'Insee, Gérard Hamel a annoncé le 6 janvier 2011 qu’il envisageait de réaliser son propre recensement.

31.212 habitants en 2008 contre 32.155 en 2007 : cette différence de 943 personnes suscite la colère du maire de Dreux (Eure-et-Loir), Gérard Hamel (UMP).

Contrairement aux chiffres du recensement, il estime en effet que sa ville a gagné près de 1.000 habitants en quelques années.

Le maire, par ailleurs président national de l’ANRU, est d’autant plus furieux que son programme de renouvellement urbain s’est traduit par la construction de plusieurs centaines de logements.

Plus qu’une erreur, Gérard Hamel soupçonne une volonté délibérée de Bercy de minimiser la population pour réaliser des économies de DGF.

200.000 euros de DGF de moins par an – Cette perte de population pourrait en effet faire perdre 200.000 euros de dotation par an à Dreux.

Gérard Hamel considère que la méthode de sondage de l’Insee « manque de précision ». C’est pourquoi il a confié au DGS la mission d’interroger l’Insee sur ses méthodes et de recueillir des données pour prouver la croissance démographique de Dreux.

Le maire est donc prêt à réaliser son propre recensement. « Ca vaut le coup selon moi de dépenser quelque chose comme 50.000 euros pour rétablir une vérité qui nous permettra de récupérer 200.000 euros par an », a-t-il déclaré.

« L’Insee ne fait qu’enregistrer les résultats » – De son côté, le directeur régional de l’Insee, Dominique Perrin, légitime ses méthodes en rappelant que les maires « ont déjà la responsabilité du recensement » alors que « l’Insee ne fait qu’enregistrer les résultats ».

Il note également que ces chiffres portent sur 2008 et que la situation a pu évoluer depuis cette date.