Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Aidants

Relayage à domicile des aidants : expérimentation avant évaluation

Publié le 15/05/2019 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

Samuel DYENS
EDOUARD HANNOTEAUX/LA GAZETTE
Un décret du 28 décembre 2018 déclenche l’entrée en vigueur de l’expérimentation du relayage. Il prévoit le repos compensateur du salarié. Les cahiers des charges organisent la suppléance à domicile et le séjour de répit aidant-aidé. Un appel à candidatures national va être lancé et un comité sera chargé du suivi et de l’évaluation.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Inscrit dans la loi pour un État au service d’une société de confiance (Essoc), le baluchonnage supplée l’absence du proche auprès de la personne aidée par la présence d’un salarié. Ces prestations sont ouvertes au proche aidant d’une personne nécessitant une surveillance permanente, ou dans le cadre de séjours de répit aidants-aidés de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV).

Dérogations

Le dispositif renommé « relayage » s’organise sur au moins 36 heures et au plus six jours consécutifs, et uniquement avec des salariés volontaires. Leurs interventions sont limitées à 94 jours sur douze mois consécutifs.

La loi exclut l’application des conventions et accords collectifs en ce qui concerne les règles relatives aux régimes d’équivalence, aux temps de pause, aux durées ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Relayage à domicile des aidants : expérimentation avant évaluation

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement