logo
DOSSIER : Action sociale : faire plus avec moins
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/529912/peut-on-parler-dinvestissement-dans-le-social/

CONGRÈS ANNUEL DE L'UNCCAS
Peut-on parler d’investissement dans le social ?
Catherine Maisonneuve | Actu expert santé social | France | Publié le 18/10/2017 | Mis à jour le 19/10/2017

L’investissement social peut-il représenter le nouveau paradigme d'une politique sociale locale appelée à se renouveler ? L'Union nationale des centres communaux d'action sociale (Unccas) a posé la question lors de la séance plénière d'ouverture de son congrès le 17 octobre à Reims sur le thème « Le social, quel retour sur investissement ? »

Le concept d’investissement social fait son apparition à la fin des années 1990. Il s’agit non plus seulement de corriger ou réparer mais de miser sur les dimensions préventive et « capacitante . Si l’on reprend la définition de la Commission européenne de 2015, il s’agit d’«investir dans les personnes en adoptant des mesures pour renforcer leurs compétences et leurs capacités, leur autonomie et leur permettre de participer pleinement au monde du travail et à la société ».

Unccas2017Mais « investissement social » apparaît encore comme un oxymore, l’appel au vocabulaire économique continuant inévitablement à provoquer le débat…

A la tribune du congrès de l’Unccas, le 17 octobre, Freddy Grzeziczak, le président du CCAS de Saint-Quentin (Aisne) l’a rappelé, les dépenses sociales représentent 5,3 milliards pour les communes de plus de 10 000 habitants et  les CCAS emploient 123 000 agents « formés, outillés, encadrés, reconnus et valorisés ». Les services qu’ils rendent s’adressent à tous, mais il reconnaît, comme beaucoup d’autres, que « le social n’est pas vendeur », que, dans un conseil municipal, l’élu chargé du social est considéré comme le « dépensier » (« l’aide sociale n’a pas de prix mais elle a un coût »), « qu’il faut vraiment avoir la fibre …»

POUR ALLER PLUS LOIN