Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé

Déserts médicaux : maisons de santé et télémédecine au programme du nouveau plan de lutte

Publié le 16/10/2017 • Par Isabelle Raynaud • dans : Actu expert santé social, France

sante-medecin-UNE
Rhoda Baer - National Cancer Institute / Public Domain
Le Premier ministre a annoncé un plan sur cinq ans de lutte contre les déserts médicaux qui fait la part belle aux maisons de santé pluridisciplinaires et table sur le développement de la télémédecine « pour abolir les distances ». 9000 communes « à faible densité médicale » sont potentiellement concernées.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Premier ministre Édouard Philippe a présenté le Plan du gouvernement pour « renforcer l’accès territorial aux soins »,  le 13 octobre à Châlus (87), où il inaugurait une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) en compagnie d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé.

9000 communes ont une faible densité médicale

Le repérage des territoires à faible densité médicale se fera à partir du critère du nombre moyen de consultations auxquelles les habitants peuvent avoir accès à moins de 20 minutes de chez eux, compte tenu de la densité de médecins et des besoins de soins de la population de leur territoire. Ce critère permet d’arrêter qu’à moins de 2,5 consultations par habitant et par an, 8,1% de la population fait d’ores et déjà face à une situation de faible ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déserts médicaux : maisons de santé et télémédecine au programme du nouveau plan de lutte

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

20/11/2017 10h47

Il y a deux façons d’aborder le problème : soit, on fait le constat, (tel qu’il est établi dans cette analyse) et l’on se résigne en considérant que le phénomène est inéluctable, soit on essaye de comprendre pourquoi on en est arrivé là et on cherche des solutions politiques et économiques pour rétablir une situation antérieure qui était plutôt satisfaisante, quitte à faire mieux !
Il ne faut pas oublier qu’en politique, il est toujours question de choix et qu’il y a toujours une alternative à tout, qu’il y a une autre politique…
Un pays qui maîtrise tous ses outils, et en particulier sa monnaie, possède des moyens énormes pour contrôler son économie et maintenir ses idéaux d’égalité et de solidarité sur son territoire.
Nous valons tellement mieux que l’avenir que l’on nous promet…
Je dis ça…

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement