Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Communication

La mairie de Vitry-le-François répond aux rumeurs sur son site

Publié le 11/01/2011 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

Trois communiqués ont été publiés en décembre par les services de Vitry-le-François pour démentir les « tristes bobards » mettant en cause, notamment, la destination des bons d’urgence du CCAS.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une statue sur le point d’être déboulonnée, une centaine de logements sociaux en passe d’être construits pour désengorger la Seine-Saint-Denis…
La ville de Vitry-le-François (Marne) est en proie depuis quelque temps à toutes sortes de rumeurs. Au point que le maire de cette commune de 15 000 habitants a cru devoir répondre à ces allégations par le truchement du site Internet municipal.

Mais c’est surtout le centre communal d’action sociale qui semble la cible des on-dit les plus fantaisistes. Selon ces fausses informations, les bons d’urgence et les aides facultatives distribués par le CCAS serviraient, indifféremment, à acheter des réfrigérateurs, des téléviseurs, des bijoux, des paraboles, ou encore à payer des assurances autos…

Le maire, Jean-Pierre Bouquet (PS), qualifie ces racontars de « tristes bobards ». « A qui les rumeurs profitent-elles ? », s’interroge le premier magistrat. « Qui a intérêt à répandre des mensonges sur l’aide publique, à dénigrer les équipes municipales qui viennent au secours des familles les plus démunies, à mettre en cause les travailleurs sociaux chaque jour au côté des victimes de la crise ? »

En attendant de « tirer les choses au clair », la mise au point publiée sur Internet rappelle quels sont les critères d’attribution des aides du CCAS et à quoi elles servent, barème à l’appui.

Régions

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La mairie de Vitry-le-François répond aux rumeurs sur son site

Votre e-mail ne sera pas publié

BB

13/01/2011 10h44

C’est extrêmement difficile d’éteindre une rumeur et pour s’en convaincre il lire ou relire le livre d’Edgard Morin « La rumeur d’Orléans »
Toutefois, je voudrais préciser un point concernant le logement. Je rappelle qu’effectivement on ne peut déplacer administrativement des habitants d’une ville dans une autre. Néanmoins, j’attire l’attention sur le fait que certaines sociétés HLM ont une envergure nationale et qu’il est tout à fait possible à un bailleur social de proposer des logements à des familles d’un département voire d’une Région à une autre et j’ai des exemples concrets. Donc dire que ce serait du fantasme me semble abusif

Archios

13/01/2011 02h25

La problématique de la rumeur qui n’est pas toujours publique, tient à cette interrogation, que reprend le premier magistrat de cette ville : à
qui ça profite ? En général ce sont des opérations de déstabilisation qui
ne visent qu’à nuire. Avec des conséquences parfois néfastes (rappelez-vous Roger Salengro!). Mais dans un monde dans lequel on nous annonce après plusieurs autres informations erronées, la fin du monde en décembre 2012, est-ce paradoxal ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement