logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/529238/pourquoi-les-elus-a-la-culture-doivent-redevenir-des-militants/

POLITIQUES CULTURELLES
Pourquoi les élus à la culture doivent redevenir des militants
Hélène Girard | Actualité Culture | France | Publié le 13/10/2017 | Mis à jour le 14/10/2017

La Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC) exhorte ses adhérents à s’imposer comme des militants. Objectif ? Eviter que les politiques culturelles soient peu à peu absorbées par les rouages administratifs et échappent au débat politique. Un risque que renforce le consensus qui prévaut actuellement sur les grandes orientations de politiques culturelles.

Trop de technocratie, pas assez de politique ; trop de gestion routinière, pas assez de transversalité. Telle est l’impression qui prévaut pour nombre d’élus en charge de la culture.  « Nous avons l’impression que les élu-e-s à la culture ne font plus de politique, alors qu’ils doivent être des militants  », regrette Déborah Münzer, présidente de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC).  Avec comme conséquence, une parole qui ne porte pas assez,  alors que les exécutifs procèdent aux arbitrages dans un contexte budgétaire extrêmement contraint et un paysage institutionnel remanié par la réforme territoriale.

A entendre la FNCC, on serait donc loin des élans militants qui prévalait dans les premières décennies, comme l’avait rappelé la fédération ...

POUR ALLER PLUS LOIN