logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/529201/le-teletravail-des-encadrants-souplesse-ou-fil-a-la-patte/

MANAGEMENT
Le télétravail des encadrants : une souplesse ou un fil à la patte ?
Auteur associé | Statut technique | Publié le 19/10/2017 | Mis à jour le 20/10/2017

Comment combiner télétravail et encadrement ? Autant tenter le mariage de la carpe et du lapin penseront certains… Depuis le décret du 11 février 2016, le télétravail est souvent associé au bien-être, à la réduction de l’ardoise carbone, à la mise en place de l’innovation, si chère aux collectivités. Mais cette merveilleuse alchimie prévue entre l’épanouissement professionnel et personnel est-elle jouable pour les encadrants déjà victimes de la connexion travail hors des frontières des locaux ? Cette souplesse ne cache-t-elle pas un nouveau fil d’Ariane qui les relierait au bureau comme un discret fil à la patte ?

Par Marie-Jane Virrion, directeur territorial

Il est vrai que la société a évolué et la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle est de plus en plus floue. Le concept même de lieu unique de travail est mis à mal et disparaîtra sans doute.

Télétravail et secteur public

De nouvelles perspectives sur le développement du télétravail s’ouvrent dans le secteur public. Il prévoit une contractualisation basée sur le volontariat de l’agent et sur un maximum de trois jours par semaine, depuis le domicile de l’agent ou depuis un tiers lieu (espace de « coworking », télécentre…).

Les conventions ...

POUR ALLER PLUS LOIN