Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

« La police de sécurité du quotidien, un enjeu local crucial » estime le chercheur Jacques de Maillard

Publié le 06/11/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

jacques-de-maillard
fabien calcavechia/LA GAZETTE
La concertation annoncée sur la police de sécurité du quotidien ne pourra faire l'économie d'une réflexion sur son articulation avec les polices municipales. Dans un entretien au Club prévention sécurité de la Gazette, Jacques de Maillard, directeur adjoint du Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (CESDIP) livre son analyse sur les conditions de la réussite de la PSQ et souligne le rôle à jouer des polices municipales et des collectivités dans ce nouveau dispositif.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Promesse du président Emmanuel Macron, la police de sécurité du quotidien devrait voir le jour au début de l’année 2018. A cet effet, une vaste concertation nationale et locale a été lancée par le ministre de l’Intérieur auprès des forces de l’ordre mais aussi auprès des élus et des policiers municipaux.

  • Police de sécurité du quotidien : les préfets ont leur feuille de route
  • Police de sécurité du quotidien : le partenariat local au cœur de la concertation

Pour Jacques de Maillard, professeur de science politique à l’Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines et directeur adjoint du Cesdip, la mise en place de cette « police de proximité » d’un nouveau genre comporte d’ailleurs « un fort enjeu de réagencement des missions des polices municipales ». Auteur du livre « Polices comparées » paru en septembre dernier aux éditions LGDJ, il détaille également la singularité du modèle de sécurité français.

La police de sécurité quotidienne doit être expérimentée à partir de janvier 2018. Quels sont selon vous les éléments indispensables à sa réussite?

L’orientation annoncée est souhaitable pour combler notamment le déficit assez communément relevé en termes de relations police-population. Mais nous ne savons pas encore ce que cela signifie concrètement, ni quels seront les moyens qui y seront consacrés et quels seront les dispositifs de formation mis en place.

Le chantier est ouvert, mais l’élément central pour qu’il réussisse est de convaincre les policiers qu’ils ont quelque chose à y gagner professionnellement. Cela ne se traduira pas nécessairement matériellement, mais il faudra savoir expliquer les finalités de cette politique qui vise à ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La police de sécurité du quotidien, un enjeu local crucial » estime le chercheur Jacques de Maillard

Votre e-mail ne sera pas publié

bmo1100

07/11/2017 01h48

Cela fait toujours plaisir d’entendre ou de lire des « chercheurs » ou quel qu’il soit Directeur de ceci ou de cela, parler d’un sujet qu’ils connaissent de loin, confortablement assis derrière un bureau pour mettre en avant des inepties plus grosses les unes que les autres. Quand Mr MAILLARD parle de la Police Municipale, qui, selon lui, s’arrogerait le travail des forces d’état et que de par ce fait s’armerait de plus en plus…Mr MAILLARD connait peut être une voie publique spécialement désignée pour la Police Municipale et une autre pour les forces d’état, l’une ou le risque est zéro et ne nécessite aucun armement et l’autre dont la dangerosité motive l’armement des forces d’état…Il serait bon que ce chercheur, cherche directement sur le terrain pour se rendre compte que les publiques auxquels sont confrontés l’ensemble des forces de sécurité SONT LES MÊMES….En suivant le raisonnement de ce dernier, il serait donc logique de désarmer les Forces d’État dédiés à la PSQ, puisque police de proximité, selon lui, égal risque zéro.. Il semble donc, au vu des recherches, que la vie d’un Police Municipal ait moins de valeur que celle d’un Policier National et que de ce fait l’armement ne s’avère pas nécessaire….laissons donc les professionnels parler de leur travail, et les chercheurs à continuer à chercher autre chose que l’évidence…

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement