Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Scolarité

Les inégalités scolaires passent aussi par l’accès à la cantine

Publié le 09/10/2017 • Par Blanche Bourgeois • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social, France

cantine-bio-des-assiettes - unplusbio.org
unplusbio.org
Une étude met en lumière les différences d'accès à la cantine pour les collégiens et les lycéens des familles les plus modestes. Source d'inégalité scolaire importante, le phénomène tarde à être pris en charge par les collectivités.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le rapport intitulé L’école française propose-t-elle un cadre de vie favorable aux apprentissages et au bien-être de l’élève ? propose une nouvelle grille de lecture des inégalités sociales dans les collèges et les lycées. Si le sujet du cadre de vie peut paraître secondaire par rapport aux enjeux de décrochage scolaire ou aux difficultés d’apprentissage, le rapport met en évidence les inégalités d’accès à la cantine scolaire.

Cette étude, menée par le Cnesco, le Conseil national d’évaluation du système scolaire, est d’autant plus importante qu’elle parle d’ « une cécité collective » sur le sujet, tant de la part du Ministère de l’Education nationale que des collectivités.

L’accès à la cantine, directement lié aux performances scolaires

« Quand on discute d’inégalités scolaires ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les inégalités scolaires passent aussi par l’accès à la cantine

Votre e-mail ne sera pas publié

Lyon

10/10/2017 01h18

Il faudrait parler également d’inégalité d’accès à la cantine pour les enfants devant suivre un régime particulier pour des raisons médicales. Encore nombre d’enfants ne peuvent accéder à la cantine.

Quand les enfants allergiques peuvent y accéder rares sont les collectivités proposant des menus adaptés. La plupart du temps, les enfants doivent fournir un panier repas.

Et même lorsque les enfants amènent un panier repas, ils se retrouvent le plus souvent à payer le tarif plein de la cantine. C’est une véritable loterie en fonction de ce que les conseils municipaux ont prévu. Parfois les parents doivent payer le tarif intégral, d’autres bénéficient d’un tarif réduit voir d’une exonération. Le problème est le même pour les centres aérés, les centres de loisir ect. Sur le plan juridique, faire payer le même tarif aux enfants qui fournissent leur repas constitue une rupture d’égalité devant les charges publiques.

Il se pose aussi la question de la solidarité nationale: les parents doivent chaque soir préparaient un repas spécifique pour leur enfant allergique ce qui prend du temps et de l’argent et ensuite ils doivent quand même payer une prestation de fourniture de repas dont ils ne bénéficient pas.

Etant donné l’augmentation constante du nombre d’allergiques, il serait que des mesures soient prises pour la fourniture de repas aux enfants allergiques ou une exonération du prix du repas.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement