FTTH

Très haut débit : Laval donne sept ans à France Télécom pour raccorder 100% de sa population

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

Laval agglomération vient de signer une convention de délégation de service public avec l’opérateur historique pour déployer 200km de fibre optique pour apporter le très haut débit aux entreprises et aux 100 000 habitants de son territoire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Nouvelle année, nouveaux principes. Après avoir longtemps refusé de participer aux appels d’offres des réseaux d’initiatives publiques pour l’attribution de délégation de service pour le haut débit sur ADSL, France Télécom change son fusil d’épaule pour le très haut débit sur fibre optique.

En s’engageant comme délégataire à déployer une infrastructure FTTH pour couvrir d’ici 2018, les vingt communes de l’agglomération lavalloise, l’opérateur historique affiche sa volonté de co-investissement aux côtés des collectivités locales dans les zones peu denses du territoire.
« Nous sommes une agglomération moyenne mais ce n’est pas une raison pour avoir une ambition moyenne. L’arrivée du très haut débit à 100 Méga-octets comme dans les grandes villes est pour nous un enjeu d’attractivité, déclarait Guillaume Garot, président de Laval Agglomération et député-maire de Laval, le 6 janvier lors de la signature de la convention au siège de France Télécom à Paris. Et d’ajouter : « Les négociations ont été très ardues avec les quatre candidats à notre appel d’offre (1). France Télécom nous a fait du « cousu main » en acceptant de raccourcir ses délais et de faire des efforts sur les tarifs de son catalogue de services pour favoriser l’arrivée de la concurrence ».

La totalité de l’agglomération sera couvert en trois étapes : 18 mois pour équiper les zones d’activité, 3 ans pour installer 85% des 43 000 prises raccordables, les 15% restant à fin 2017. L’investissement prévu est de 28 millions d’euros.
L’opérateur financera sur ses fonds propres les 26 000 prises de Laval. La contribution publique de 9,8 millions d’euros concernera les 19 autres communes de l’agglomération. Ce découpage permettra à Laval Agglomération d’être éligible au Fonds pour la Société Numérique dans le cadre du plan très haut débit de l’Etat et de bénéficier ainsi d’une subvention jusqu’à 33% de la dépense.

La filiale « Laval Très Haut Débit » de France-Télécom Orange s’installera au courant du mois de janvier dans le chef-lieu de la Mayenne pour conduire le déploiement de la nouvelle infrastructure puis assurer sa commercialisation auprès des fournisseurs d’accès nationaux et locaux.
L’opérateur s’est engagé contractuellement à la présence d’au moins deux offres d’accès internet grand public concurrentes. Orange sera le premier client de cette DSP de 25 ans ; reste à convaincre un autre fournisseur d’accès national à la rejoindre.

Un modèle difficilement reproductible

Le coût moyen de raccordement d’une prise FTTH – évalué à 650 euros pour l’agglomération lavalloise – sera-t-il l’unité de valeur des prochains réseaux d’initiative publique dans lesquels l’opérateur historique s’engagera ? Rien n’est moins sûr. « Nous avons bénéficié d’un certain nombre de facteurs favorables, reconnait Idir Ait-Arkou, vice président chargé des nouvelles technologies de Laval agglomération. »
Un accès peu couteux au génie civil des infrastructures existantes, des zones d’activités concentrées…, la géographie du lieu et le financement des prises de la ville-centre par l’opérateur sont parmi les critères qui ont pesé dans l’évaluation de l’enveloppe globale.
Ce modèle ne sera pas reproductible sur tout le territoire, prévient-on chez France Télécom-Orange. Car, si comme le déclare Stéphane Richard, son directeur général, « nous relevons le défi du très haut débit lancé par l’Etat en nous engageant à être présent dans tous les départements et être un partenaire de référence pour les collectivités locales », néanmoins, « les modèles économiques seront étudiés au cas par cas pour trouver les complémentarités entre investissements privés et publics ».

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP