Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Loi de finances 2011

L’aide médicale d’Etat devient payante au 1er mars 2011

Publié le 07/01/2011 • Par Agnès Thouvenot • dans : Actu expert santé social, France

Malgré un avis défavorable d’un rapport de l’Inspection générale des affaires sociale et de l’inspection générale des finances, l’article 86-5 de la loi de finances 2011 rend payant l’accès à l’aide médicale d’Etat.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Votée par le Parlement et validée par le Conseil constitutionnel fin décembre dans le cadre de la loi de finances pour 2011, l’aide médicale d’Etat (AME) est désormais payante. A compter du 1er mars 2011, les personnes résidant en France en situation irrégulière devront s’acquitter annuellement d’un timbre fiscal d’une valeur de 30 euros pour bénéficier de soins gratuits.

« C’est contre-productif sur un plan de la santé publique. Les personnes vont retarder leur prise en charge et nous aurons au final des patients aux pathologies plus lourdes à traiter. Et économiquement, il vaut mieux prescrire un traitement mensuel à 1000 euros plutôt que hospitaliser la personne à 1800 euros la journée » s’insurge le docteur Bernard Elghozi, président du réseau de santé Créteil solidarité.

La ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
3 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’aide médicale d’Etat devient payante au 1er mars 2011

Votre e-mail ne sera pas publié

provence -normandie

11/01/2011 09h10

un scandale de plus que les journalistes se gardent bien de relater .

Ce gouvernement a décidément besoin d’un vrai gestionnaire car détruire la santé des plus démunis pour faire des économies négatives il faut le faire !!!
A quand une réforme cohérente ?
Elles ne sont pas « légion » dans ce quinquenat qui a également détruit le système scolaire, la justice … etc … et je crains les suivantes

Michelle

11/01/2011 07h32

Ce n’est pas que le système de protection sociale des plus démunis que le gouvernement est en train de détruire, c’est le système de protection sociale en général.
Je serais curieuse de savoir combien de personnes ont maintenant recours à l’automédication, combien de personnes renoncent à se faire soigner, combien de personnes souffrent de pathologies graves sans que celles-ci ne soient prises en compte et autres choses…
Malheureusement, ces chiffres, on ne les aura jamais, car le gouvernement et ses organismes de sondages ne se risqueront pas à nous les donner. Ce serait bien trop dangereux …

Chouannerie

16/09/2011 10h59

Je crains que l’AME soit supérieure aux aides sociales que l’on accorde aux chômeurs et aux personnes handicapées par le biais du RSA et des AAH. L’AME doit être de 1 718 € pour les personnes en situation irrégulière sur notre territoire.
L’AAH est à 727 €, le RSA à 470 €. Où est l’injustice ?
Il serait temps de remettre les pendules à l’heure !

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement