Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Dépendance

Handicap et vieillissement : la convergence écartée de la réforme

Publié le 06/01/2011 • Par Hélène Girard • dans : A la une, Actu expert santé social, France

La ministre des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot, a précisé le 6 janvier 2011 que «la réforme de la dépendance ne concerne que les personnes âgées».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

De convergence entre handicap et vieillissement il ne sera donc pas question, au grand dam des associations de personnes handicapées, qui espéraient un débat sur le sujet.
Le collectif « pour une société de tous les âges », constitué de professionnels et d’experts du secteur de la dépendance, l’appelle également de ses vœux.
La ministre laisse néanmoins la porte ouverte aux personnes handicapées, qui pourront « participer » aux travaux de réflexion en amont de la réforme.

Réponse globale à la perte d’autonomie– La convergence des politiques publiques de prise en charge du vieillissement et du handicap appelle une réponse globale aux problèmes posés par la perte d’autonomie, en partant du principe que cette problématique concerne tant les personnes âgées que les personnes ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

3 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Handicap et vieillissement : la convergence écartée de la réforme

Votre e-mail ne sera pas publié

anaemo

09/01/2011 10h06

une maladie : Alzheimer relève du parcours de soins ….. donc de la couverture maladie…
un handicap reste un handicap quelque soit l age de survenue, pourquoi cette différence …..
le vieillissement est l avenir de tous ; une épreuve, que les enfants doivent assumer , ils ont reçu la vie de leur parents, un juste retour des choses.Il serait important d y réfléchir des l enfance et non a 50 ans !

perottino

10/01/2011 12h58

C’est inadmissible, nous manquons déjà de moyens pour offrir à nos enfants des centres I.M.E convenables avec des personnels en sous effectif et des conditions convenables ; Mais qu’en est-il quand ces enfants atteignent l’âge de la majorité, des listes d’attente de 4 à 5 ans dans des structures inadaptées d’autant qu’on va ensuite les placer dans des mouroirs toujours aussi inadaptés avec un personnelm en souffrance et amoindri !!!! ne croyez-vous pas qu’il est temps de faire quelque chose, de mettre l’argent là où il le faut et pas seulement à matignon ou à l’élysée, c’est honteux !!!! Cette réforme doit concerner les personnes âgées et les handicapés qui voient sans arrêt leur allocation baisser, mais les budget pour pour les centres réduits eux aussi ! Croyez-vous que nous ayons fait le choix d’avoir des enfants en situation de handicap, bien que riche, très riche, de cette expérience…. rien n’est fait ni pour soulager la souffrance des familles, ni aider sesfutures adultes, adultes, et futures personnes âgées à envisager l’avenir !!!!!

ACTUSOS

10/01/2011 01h05

l’exclusivité « veillesse » dans la dépendance n’a sans doute qu’une raison:
pouvoir privatiser la dépendance sans rentrer dans un débat global suicidaire sur les autres champs de la privatisation de la protection sociale

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement